Gabriel Paulsen Tome 1 L’illusionniste {S.T. Blake}

« Gabriel Paulsen ne s’embarrassait pas de considérations aussi triviales que la politesse, les responsabilités ou le respect. Car, voyez-vous, il valait mieux que cela : il était écrivain. »

C’est sur ces deux phrases que débute le roman.. Le ton est donné et je savais que j’allais adorer le style de l’auteure. Peut-être moins le personnage !

Gabriel, le protagoniste principal est très vite présenté comme quelqu’un réellement imbu de sa personne. Et effectivement, Gabriel Paulsen est un écrivain. Enfin, était..

Il a connu sa petite heure de gloire il y a de cela quelques années, avec son seul et unique roman, adapté au cinéma. Il a fait son beurre avec le peu d’entrées que le film à généré et a laissé le succès lui monter à la tête. Beaucoup trop.

Aujourd’hui, force est de constater qu’il s’oublie un peu dans les bars, se réveille accompagné d’une fille différente tous les quatre matins, fait vivre un enfer à son colocataire, amoncelle les factures sous forme de piles branlantes…Il n’a rien couché sur papier depuis des lustres, est habité par la mauvaise foi et continue à penser que tout le monde lui doit tout. Devant son immaturité, Delany son agent l’a lâché et les maisons d’éditions lui tournent le dos.

Désormais, ce sont ses dettes, la flemme et l’alcool qui font parler de lui. Il n’est qu’un vague souvenir dans le monde de l’édition et pas des meilleurs.

Son coloc n’en pouvant plus, Gabriel se retrouve obligé de se faire loger chez sa sœur Noani et sa compagne Stefanie, les créanciers au derrière.

Un jour qu’il se balade chez un brocanteur, l’écrivain tombe sur un vieux carnet semblant être un journal intime ayant appartenu à un châtelain de la région, fin 1800. Vraiment peu scrupuleux, ses dettes s’accumulant toujours, il décide de recopier de gros passages du journal pour en faire son futur nouveau best-seller. C’est sûr cette fois, il va revenir sur le devant de la scène !

Mais lors d’une nouvelle soirée bien arrosée dans un bar, il fera la rencontre de Francisco, Nolan et Luca, 3 ados chasseurs de fantômes, présentateurs de l’émission Aventures paranormales, très médiatisée sur le net. Les garçons, fans de Gabriel, lui proposent de venir – tous frais payés – sur le tournage de leur prochaine vidéo qui concerne le manoir de Hawtorne, situé sur une Île isolée entre le Royaume-uni et la Scandinavie.

Gabriel, un brin moqueur, très rationnel, mais surtout flairant l’opportunité et n’ayant pas d’autre plan rapide pour gagner 3 sous, s’embarque avec les 3 jeunes. Ce qui au début s’avérait une moquerie envers ces présentateurs, se transformera vite en mission périlleuse pour la petite équipe..

Le démarrage du roman est tranquille ; l’auteure plante le décor, présente les protagonistes, on rigole, on fait les foufous avec Gabriel, on se dit « MéKiléCon »…

Sauf qu’une fois débarqués du ferry, l’ambiance n’est plus à la fête : un récent meurtre d’enfant, des disparitions étranges s’invitent. Le manoir de Hawtorne est le théâtre de cruels phénomènes paranormaux. Les 4 comparses vont jouer au chat et à la souris avec la police qui enquête et se retrouver avec la mort aux trousses. Tout se rapproche dangereusement de l’écrivain et Gabriel trouve vite des similitudes entre l’ancien journal et les affreux crimes qui se passent autour de lui.

Nous sommes plongés là, sur une île perdue, dans une campagne brumeuse et froide, courants d’air et pluies, nuits cauchemardesques.. Tout est posé pour nous faire ressentir que nous ne sommes pas seuls et que les ennuis ne font que commencer. L’histoire est ultra bien ficelée et même si le paranormal est au creux de l’histoire, rien n’est hallucinant, pas de surenchère d’hémoglobine. La dose de ce qu’il faut pour ficher la trouille, gentiment. Ou bien même réveiller quelques angoisses claustrophobe, comme de se retrouver ensevelie vivante sous terre, dans un cercueil. Bravo S.T. Blake.

J’ai trouvé le tout tellement bien écrit, une pointe de cynisme et de second degré en parlant de Gabriel, de jeunesse quand il s’agissait des ados. Toujours précise et dans une plume menée intelligemment, l’auteure nous balade en créant une tension omniprésente : ce roman est un savant équilibre de suspens, de surnaturel, d’humour, de réflexion. Il n’y a pas d’horreur en soi, mais une ambiance à frissons. On accuse tout le monde, on doute même de ces 3 gamins, tant les secrets vont les rattraper eux aussi.

L’autre point fort de ce roman est bien évidement cet anti-héro de Gabriel, carrément antipathique. Un personnage très bien travaillé, pas caricaturé, bien campé dans le réel : le gros connard prétentieux. Ce personnage, ça passe ou ça casse. Je déteste pourtant ce genre d’individu dans la vraie vie mais ici, j’ai vraiment adoré cet homme. Je pense que le ton employé par l’auteur, y est pour beaucoup. Il faut dire aussi que ce petit con évolue, s’assagit, revient sur terre au fil des évènements qui lui tombent dessus. Son tempérament est mis à mal, son égo est bousculé : Gabriel est destabilisé, il en devient humain et attachant tout en restant un poil con-descendant.

Vous l’aurez compris, mon avis global est plus que positif : que dire de plus. J’ai vraiment adoré ce premier tome. S.T. Blake a su me mettre mal à l’aise et m’embarquer sur une île où se passent des choses pas très chouettes, remplies de rancunes glauques et sanglantes.

Quand on pense en avoir fini avec les vilains et confirmé des soupçons, elle nous révèle d’autres vérités qui enterrent encore un peu le mystère et certaines zones d’ombres. L’auteure est maligne. Je repique pour un tome 2 bien évidement.

Je voudrais terminer en parlant de ces détails qui font toute la différence chez moi. (et qui me mettent en joie !! )

Vous savez maintenant que je suis très sensible au travail des auto-édités ? S.T. Blake est une nouvelle preuve que l’auto-édition regorge de talents cachés et d’auteurs consciencieux.

Gabriel Paulsen c’est en fait un Package. Vous êtes enveloppés dès le début.

L’auteure est son projet : elle y met beaucoup de sa personne. Déjà, sa façon d’être venue m’aborder pour me présenter son roman et Gabriel, tout ce qu’elle initie autour de ce projet, elle est très présente sur les réseaux et a beaucoup d’interaction avec ses abonnés. À la réception du paquet, j’ai été plus qu’enchantée : enveloppe noire, emballage du livre dans un papier de soie noir avec un sticker à l’effigie du roman, une carte avec des tâches rouge sang (ce que je préfère je crois ! ), un marque page du tome 1, un petit mot de l’auteure.. Bref. S.T. Blake est impliquée et elle va au bout des choses, dans le moindre détail. Et j’adore.

Je n’aime pas parler argent mais en comparaison d’un très récent retour, ici nous avons un roman de 380 pages – écrit en petit – pour 13,90€. Dois-je en rajouter ?

Merci à S.T. Blake pour cette terrible découverte ! Et pour sa patience également..

Si j’étais vous, j’irai vite m’abonner à son Instagram, cette auteure me fait peur parfois avec ces questions bizarres et qui fichent la trouille mais .. elle est vachement drôle.

Lien du site web de l’auteure (cliques si t’es courageux..) – Parution Janvier 2021 – 380 pages – 13,90€

2 réflexions sur “Gabriel Paulsen Tome 1 L’illusionniste {S.T. Blake}

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s