Publié dans Dans ma pile, il y a...

Dans ma pile, il y a … #20

Pile

En attendant d’être lus et chroniqués, il y a dans ma pile, des livres que j’aimerai te présenter maintenant, afin de te donner – peut être – l’envie de les lire toi aussi et avant moi ! .. Alors, c’est parti, tu me suis ?

Aupres de moi Toujours - Ishiguro, Kazuo

Bom dià !!

Pour ce dimanche dans ma pile, je vous parle d’un livre qui me tente beaucoup, beaucoup.. et pourtant je ne l’ai pas lu. Mais !! j’ai vu le film. Et quel film..

Never let you go..

En fait, je ne l’ai pas aimé, pour ce qu’il dégage, pour le thème.. pour ce qu’ils font aux gosses.. Je l’ai trouvé trop dur  et dérangeant. Il me laisse un gout amer dans la bouche. Et si c’était possible ?

Alors voilà, il faut que je lise ce roman, pour juger de l’adaptation car j’ai entendu plus de bien sur ce roman que sur le film. J’ai espoir qu’il soit moins dur, que je le verrais vraiment comme une fiction. A voir.

En attendant, il est dans ma pile, celle qu’on redoute toujours de lire..

Et vous ? avez vous lu le roman ou vu le film ?

 

Ω En savoir un peu plus Ω

Résumé : Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham dans les années quatre-vingt-dix; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l’idée qu’ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelles raisons les avait-on réunis là? Bien des années plus tard, Kath s’autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Avec Ruth et Tommy, elle prend peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n’a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d’adultes. Kazuo Ishiguro traite de sujets qui nous touchent de près aujourd’hui : la perte de l’innocence, l’importance de la mémoire, ce qu’une personne est prête à donner, la valeur qu’elle accorde à autrui, la marque qu’elle pourra laisser. Ce roman vertigineux, porté par la grâce, raconte une histoire d’humanité, de conscience et d’amour dans l’Angleterre contemporaine. Ce chef-d’œuvre d’anticipation est appelé à devenir le classique de nos vies fragiles.

 

Publicités
Publié dans Dans ma pile, il y a...

Dans ma pile, il y a … #19

Pile

En attendant d’être lus et chroniqués, il y a dans ma pile, des livres que j’aimerai te présenter maintenant, afin de te donner – peut être – l’envie de les lire toi aussi et avant moi ! .. Alors, c’est parti, tu me suis ?

Nous revions juste de liberte - Loevenbruck, Henri

 

Bom dià !

L’an passé, j’étais sur un groupe de lecture qui avait fait l’éloge de ce livre.. toutes les lectrices en parlaient comme DU livre à lire. Et ça pleurait, et ça enflammait les chroniques.. Vous connaissez mon aversion pour les trucs à-la-mode-du-moment. Mais quand même, ça parlait de liberté, de road trip en moto.. ce sont des trucs qui me branchent carrément. J’ai envie moi aussi de sentir ce vent de liberté, alors que je suis en vadrouille avec mes potesses.. J’ai envie de pleurer aussi, de jeter mon livre par terre en disant « crotte de biquette, c’est pas vrai ! « ..

Alors je l’ai acheté.

Et il est toujours dans ma pile..

Ça fait un an..

 

Et toi, tu l’as lu ? motives-moi !

 

Ω En savoir un peu plus Ω

Résumé : Nous avions à peine vingt ans, et nous rêvions juste de liberté. » Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paye cher.

Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Lœvenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road movie fraternel et exalté.

 

Publié dans Dans ma pile, il y a...

Dans ma pile, il y a … #18

Pile

En attendant d’être lus et chroniqués, il y a dans ma pile, des livres que j’aimerai te présenter maintenant, afin de te donner – peut être – l’envie de les lire toi aussi et avant moi ! .. Alors, c’est parti, tu me suis ?

 

pas de fumée sans éléphant

Bom dià !

Lors de mes pérégrinations sur le net, j’ai trouvé au rayon gratuit, ce roman à la couverture si belle. Comme toute addict qui se respecte, j’ai lu le résumé – quand même et hop, dans la liseuse !

Ce livre m’inspire beaucoup, me donne super envie. J’imagine une lecture forte de réflexions et de voyages intérieurs. Peut être même un peu d’humour..

Je vous en parlerai bien sûr, dès que je l’aurai lu. Encore faut-il que je le sorte de la pile.. 🙂

Ω En savoir un peu plus Ω

Résumé : LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D’UN GARÇON (pas tout à fait) ORDINAIRE.

Le jeune Kosmo va-t-il trouver le secret de l’immortalité ?
Kosmo suit un tunnel qui le conduit en Inde. Avec sa jeune ami Liu, il sillonne des forêts peuplée d’animaux étranges. Il rencontre des fantômes, des monstres et des divinités, il résout des énigmes. Il s’initie au yoga et tombe nez à trompe avec un incroyable éléphant… très bavard !
Au-delà des temples et de la cité sacrée de Vârânaçi, cette aventure l’entraîne beaucoup plus loin qu’il ne l’avait imaginé. Surtout quand le destin décide de lui mettre des bâtons dans les roues.
Pour sauver celle qu’il aime, il devra faire un choix cruel…

Publié dans Dans ma pile, il y a...

Dans ma pile, il y a … #17

Pile

En attendant d’être lus et chroniqués, il y a dans ma pile, des livres que j’aimerai te présenter maintenant, afin de te donner – peut être – l’envie de les lire toi aussi et avant moi ! .. Alors, c’est parti, tu me suis ?

My absolute darling - Tallent, Gabriel

Alors celui – ci, c’est purement un achat « Toc ». J’avoue.

J’ai tendance à fuir les livres -stars, les auteurs-stars.. les stars tout court. Mais si je vous dis que j’ai acheté ce livre parce que l’auteur est mignon.. c’est crédible ? Plus sérieusement, l’histoire me tente tout de même et j’ai vraiment envie de me faire mon avis. Quitte à être à l’opposé des commentaire élogieux.

Gallmeister est plus qu’une valeur sure, donc je ne devrais pas être déçue. Je l’ai mis sur ma pile proche, on ne sait jamais. Si l’envie me prenait de le lire en même temps que tout le monde. Comment ça il est de mars ? déjà ?!

Je ne te demande pas si tu connais.. ?! 🙂

 

Ω En savoir un peu plus Ω

Résumé : A quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

Maison d’édition : Gallmeister

Auteur : Gabriel Tallent

Nombre de pages : 464

Genre : roman noir

Prix papier :  24.40€ Num. :16.90€

Sortie : mars 2018