La lettre d’Argentine (Ellen Willer)

La lettre d'Argentine

 

Bonjour les jeunes lecteurs, aujourd’hui c’est Mercredi et on part en Argentine.. ou presque !

Elias, jeune garçon de 14 ans, vit avec ses parents et son grand père dont il est très proche. Il n’a jamais connu sa grand-mère, Bella, celle-ci ayant choisi quitter le grand père – et la mère d’Elias – bien des années auparavant et de partir habiter en Argentine pour un autre homme.

Lorsque le papi décède, c’est le refuge d’Elias qui s’écroule. Secrètement, il garde un lien avec lui par la pensée et le grand père reste présent dans beaucoup de moments et de décisions de la vie du jeune garçon. Jusqu’au jour où une lettre arrive d’Argentine. Bella souhaite connaître son petit fils et l’invite à passer quelques jours dans son pays. C’est un tourbillon dans la vie de cette famille, commencent alors des questions et découvertes sur des secrets apparemment bien gardés.

Elias découvre que sa vérité n’est peut pas la seule et que les adultes ont bien mener leur(s) vie(s) en prenant soin de ne dire que ce qui les arrangeait. Lui qui appris à détester cette grand-mère pour tout le mal qu’elle avait fait ! Les liens familiaux s’étiolent et la confiance explose aussi. Les thèmes du roman font leur apparition : secrets de famille, pardon, acceptation, ouverture d’esprit.. tout ça pour un jeune homme, c’est beaucoup.

A cause de ce mensonge, Elias a grandi avec une vérité dissimulée, celle de son grand-père, de ce qu’il a interprété et ressenti lui au moment de la séparation avec Bella. Nous adulte, à ce moment là, on pense que notre point de vue est le bon, que nos décisions sont les mieux pour protéger nos progénitures… On n’imagine pas le mal invisible que l’on peut faire à un enfant. Cependant les relations ou les disputes d’adultes ne doivent pas interférer dans les relations enfants-adultes. Mais ici personne n’est à blâmer, qu’aurions nous fait à la place du papi ?

Roman d’apprentissage assez rapide à lire, simple mais empreint de messages subtiles sur le pardon, le temps qui passe ou le temps perdu, le mal des secrets de familles. On survole tout de même assez les sujets , finalement bien ou pas ?

Idem, le voyage en Argentine passe très vite et pas ou peu de moments entre Elias et sa grand-mère. Peu d’émotions et de discussions, c’est dommage. Ce qui laisse une fin ouverte sur les relations futures qu’on imaginera forcément belles et remplies de voyages Argentins. Impossible de rattraper ce temps perdu, reste maintenant à construire un futur bienveillant, comblé de nouveaux bons souvenirs.. sur fond de vérité, enfin.

Ce petit roman reste accessible aux jeunes lecteurs à partir de 12 ans.

 

◊ ◊ ◊ ◊ ◊

 

Editions de La Grande Ourse – Collection Stardust ∴ Octobre 2012 ∴ 136 pages ∴ 12€

La Lettre d'Argentine

La photo de la brasserie {Jeanne Taboni Misérazzi}

La photo de la brasserie 01

 

Bonjour les jeunes lecteurs ! C’est le retour des romans jeunesses du Mercredi… Aujourd’hui, je vous parle du besoin de savoir d’où l’on vient lorsqu’on sait que l’on est adopté.

Caroline, une jeune femme déjeune tranquillement avec son amie Marie dans une brasserie de la ville. Sur un des murs de l’établissement, elle remarque une photo ancienne, sur laquelle il y a une petite fille lui ressemblant énormément. Troublée par cette découverte, elle décide d’en savoir plus et de remonter à la source pour connaitre les propriétaires de ce cliché.

Elle sait que ses parents ne sont pas ses parents biologiques mais l’idée soudaine d’en savoir un peu plus sur ses géniteurs, devient alors vite une nécessité. Plus elle avance dans ses recherches, plus les éléments se concentrent autour de son histoire et de ses origines. Certes, ce n’est pas elle sur cette photo, mais bien quelqu’un de très proche. Cependant est il toujours bon de vouloir fouiller le passé ?

Malgré le sujet fort de la quête d’identité et des racines, Caroline retourne vers ce passé simplement, avec beaucoup de courage et de maturité. Durant son parcours, elle fera en plus la rencontre de personnes bienveillantes qui cachent des secrets depuis bien des années.

Pas de suspens insoutenable ni d’aventures palpitantes : c’est vraiment un cheminement pour accepter ses origines, l’assemblage de détails comme un puzzle géant et l’acceptation d’une nouvelle histoire, la nôtre, qui surgit soudainement. Qu’elle soit bonne ou mauvaise.

Lecture résolument agréable et vocabulaire très accessible. Le fort du roman est axé sur la recherche des origines et surtout, les émotions qui en découlent. Aussi les sentiments confus avec la famille adoptive qui se retrouve en second plan, avec la peur de ne plus être « le » seul parent aimé, d’être relégué à la place « de celui qui a élevé ».

La découverte de ses origines est parfois remplie de surprise(s). Elle peut aussi parfois faire la lumière sur des émotions enfouies dont on ne sait pas toujours d’où elles viennent ou même de répondre à des questions qui nous habitent secrètement. Une recherche indispensable pour savoir qui nous sommes complètement.

J’ai beaucoup aimé ce petit roman et je le conseille jeunes lecteurs à partir de 10/11 ans.

Lecture confiée par Oskar Editeur que je remercie pour leur confiance habituelle..

 

Oskar Editeur (lien) ∴ Collection La vie ∴ Janvier 2020 ∴ 14,95€ ∴ 147 pages

Agence 42 Tome 2 : Predict {François Rochet}

Si vous n’avez pas lu le tome 1 Terrans,

ne lisez pas cette chronique sous peine d’être spoilé !

Agence 42 T02 01

 

Je vous présente aujourd’hui, le tome 2 de la Trilogie Agence 42 de François Rochet : une série science-fiction, young-adult, dystopique.. plus qu’addictive. Tout ça en même temps.

Ce second tome, c’est Predict. J’ai retrouvé avec joie les personnages principaux du premier, Julia, Noah, Franck, Mary, Ben et… un invité insoupçonné.

Décembre 2028, Paris, un transfert de détenu qui fini dans la seine : deux morts, un véhicule blindé coulé et le prisonnier qui s’est miraculeusement échappé.

En parallèle, Noah reçoit la visite de Guilhem, un ancien collègue et ami pour lui parler d’une société dont les agissements sont plus que douteux : Netnovae. En s’infiltrant dans les serveurs et réseaux internes, il aurait trouvé des filiales et activités un peu trop importantes, certaines, non connues aux yeux du public. Depuis il émet de sérieuses craintes sur sa sécurité. Et c’est peu dire.. il décèdera le lendemain.

En quoi ces deux événements seraient liés ?  Pourquoi ou par qui Guilhem a été tué ? Julia et Noah vont donc reprendre du service, l’Agence 42 ré-ouvre ses portes avec l’aide de ces célèbres acolytes, les Terrans. C’est parti pour une aventure folle au milieu des serveurs et autres interconnections fictives. Non satisfait d’avoir mélangé deux mondes dans le tome 1 – dont un virtuel, l’auteur prend le pari fou d’insérer une nouvelle réalité augmentée dans Predict.

Malgré la complexité du monde informatique et le sujet pointu du cyberespace, « Predict » est une histoire plus que maitrisée. Un vocabulaire ciblé mais très accessible. On plonge à l’intérieur des serveurs avec une facilité déconcertante et les mondes s’emboitent à la perfection si bien qu’on en oublierait presque que nous sommes en pleine lecture. Encore une fois, le fil tendu entre ces virtualités, flirte avec une réalité dérangeante. Et si…

Bien qu’il y ai eu ce twist improbable dans le tome 1,  l’auteur frappe encore plus fort ici, un cran bien au dessus. Une nouvelle affaire certes, mais une suite en totale cohérence, sans déjà-vu, répétition ou appauvrissement des personnages, au contraire : qui, pourquoi, comment, aucun temps mort n’est accordé à l’Agence 42. Machination, adrénaline, action et coups bas sont au rendez vous. Les chapitres défilent, le chaos grandi : un nouveau final explosif qui tient les promesses que j’attendais.

Car si j’ai maintes fois hésité à arrêter ma lecture du tome 1 – trop politique à mon gôut,  je n’ai refermé ce tome 2 qu’une fois terminé, j’ai été littéralement hackée 🙂 C’est un gros coup de cœur pour moi ! François Rochet est quand même le seul auteur qui me fait sortir de ma zone de confort aussi facilement. Le problème maintenant c’est que vu le niveau de Predict, j’attends du très lourd pour le dernier. Et je veux savoir ce que devient Chris Guetty…

Je ne suis là pour personne, à moi le tome 3…

Un grand merci à Hachette pour cette lecture, et Merci Mr Rochet.

 

∴  ∴  ∴  ∴  ∴

Hachette roman (lien du site) ◊ Sortie mai 2019 ◊ 280 pages ◊ 15,90€ broché et 11,99€ numérique

 

Et pour la Eggs Hunt de ce second opus, c’est par ici ! ∞ EGGS HUNT ∞

Charlie Chaplin, je fais rire le monde entier {Eric Simard}

Charlie Chaplin 01

 

Hello les jeunes lecteurs !

Qui ne connait pas Charlie Chaplin ? Moi j’avoue.. enfin si, de nom, mais je ne connais rien de sa vie.

Ici c’est le jeune Charles, âgé d’environ 5 ans, qui raconte son histoire, avec sa maman, son frère et leur vie bien miséreuse dans les quartiers pauvres de Londres. Le jeune garçon est très proche de sa mère et son cœur déborde d’amour pour elle. Il nous parle de manière très réaliste et malgré la rudesse de leur vie , il garde toujours une touche d’humour. Même dans des situations dramatiques, Charles s’aperçoit que le rire y fait beaucoup. Très vite, ce sera sa marque de fabrique et son destin semble lancé sur un hasard. Après des années de rues, d’orphelinats, Charlie Chaplin était né.

C’est un petit roman, à peine 40 pages et écrit gros.. destiné aux premiers lecteurs. De très courts chapitres permettent une lecture rapide mais riche d’informations et de découvertes sur les plus marquantes périodes de sa vie. On peut aisément lire un chapitre avec nos enfants avant d’aller dormir ! Le vocabulaire est très facile d’accès, Charlie enfant parle à ses semblables. De nombreuses situations, seront retrouvées dans ses scènes de films. Afin de permettre aux petits curieux de découvrir la filmographie et l’enfance de l’acteur, une numérotation relie une situation à ladite scène, en fin de livre.

« Charlie Chaplin, je fais rire le monde entier » est une toute brève mais complète biographie retraçant la vie chaotique et touchante de cette star intemporelle et novatrice du cinéma comique.

Je recommande ce livre pour les jeunes lecteurs curieux à partir de 8 ans.

Collection « J’ai réussi », qui retrace la vie de personnes ordinaires, parties de rien, parfois même d’une vie dure, qui sont parvenues à marquer les esprits.

Merci à Oskar Editeur et à Angélique pour cette lecture !

 

Oskar

∴  ∴  ∴  ∴ 

Oskar editeur (click) Octobre 2019 4.95€ broché 40 pages à partir de 8 ans

Dans cette même collection, vous pouvez retrouver

Raymond Kopa, premier ballon d’or.

Rosa Parks, contre le racisme.

 

Charlie Chaplin 00