Publié dans Service Presse

La fille au mitote {Marceline Bodier}

Mitote

Synopsis : 1979. Quatre ados vivent un été enchanté dans la campagne lorraine, rêvant autour de la jeunesse débridée de Saint Augustin, au rythme de la musique de Led Zeppelin.

1985. Le plus prometteur d’entre eux est assassiné. Qui l’a tué ?

2008. Son fils cherche à comprendre ce qui est arrivé à son père quand il avait son âge. Que s’était-il noué entre les quatre amis l’été de leurs 17 ans ? Dans sa quête, il rencontre la fille de l’un d’eux. Quelle est l’origine de leurs prénoms : lui Robert, elle Esfera ? Quel est le rapport avec le sentiment d’Esfera de vivre entourée de brouillard ? Que verront-ils surgir lorsque celui-ci se dissipera ? L’amour peut-il y avoir sa place ?

Roman policier, psychologique et d’initiation, La fille au mitote fait monter le suspense au fur et à mesure de rebondissements inattendus jusqu’au dénouement final, qui prend le lecteur par surprise.

°°°°°°°°°°°°°°°°°

C’est pour une fois, le synopsis prometteur qui m’a tenté : l’époque insouciante d’une bande de jeunes de Nancy, le meurtre de l’un d’entre eux, du Led Zep’..

Tout me donnait envie, vraiment ! Et puis, au fil des pages, je n’avançais pas, j’ai eu beaucoup de mal à y rentrer. Il ne se passe pas ce que j’attendais..  La psychologie des personnage est étudiée à fond, exploitée au fil des pages en détail, mais au détriment de l’enquête même qui tarde à venir, à plus de la moitié du livre. J’ai plus eu l’impression de lire une « tranche de vie » chez de jeunes musicos de l’époque et je n’ai pas ressenti le suspens attendu. Pourtant les évènements sont là, les secrets se dévoilent au milieu de cette bande de jeunes, l’amour, l’amitié. Et puis, Led Zep à chaque début de chapitre, les paroles de chansons qui viennent lier les événements entre eux, tout y est.

Malgré la plume sincère et fluide de l’auteur, je crois que je suis passée à coté et c’est ma petite déception. C’est ce qu’on appelle un roman d’initiation.. un récit qui suit l’évolution d’un ou des personnage{s} qui tentent de se comprendre eux même et je pense que je ne sais pas les savourer.. Je conseille tout de même ce roman policier aux lecteurs qui aiment déchiffrer et s’attarder sur la psychologie des personnages, vous allez vous régaler !

Je tiens à remercier Marceline Brodier et Net Galley pour l’envoi de ce service presse.

Vous pouvez vous procurer ce roman ici.

Publicités