Coup de batte {Ahmed KALOUAZ}

Coup de batte 01

LE MERCREDI C’EST TROP PERMIS…. DE BALANCER TON BOURREAU

Une collection que j’aime beaucoup chez Oskar, « Les romans de la colère ». Une collection Ado Coup de poing idéale pour dénoncer.

Ce roman traite du même sujet que « Finies les chatouilles » dont je vous ai parlé récemment : la pédophilie. « Coup de batte » se passe dans un autre milieu, le collège et la personne mise en cause est l’entraîneur de l’équipe d’athlétisme, Mr Morel.

Félix est un jeune sportif, qui joue dans le même club que son amie Charlotte. Lorsqu’il apprend que l’entraîneur a eu des gestes un peu trop intimes avec elle, il devient fou de rage et pris de colère, il assène un coup de batte dans les jambes de ce dernier !

Forcément, l’entraîneur portera plainte pour coups et blessures (le comble ! ) et ce sera malheureusement la parole de Félix contre celle de Morel. Le jeune ado est un peu catalogué de petit délinquant nerveux et la police a l’air peu encline à le protéger. Morel aurait-il plus de pouvoir ?

Heureusement et à force de recherches, de pièges tendus, d’intimidations et de discussions, Félix et ses amis proches réussiront à faire accuser Morel.

Ce Morel, personnage antipathique et horrible. C’est si facile lorsque l’on a les enfants sous sa responsabilité. Encore plus quand on est un entraîneur qualifié dont la réputation sportive n’est plus à faire, aimé des parents, c’est la parole d’un enfant contre celle de l’adulte incriminé.

Dans « Coup de batte », l’on constate que les enfants pourtant victimes, passent encore en second lieu : la pédophilie n’est pas forcément prise en compte rapidement, par contre les plaintes des bourreaux pour coups et blessures, diffamations etc, sont légion. Fait ignoble : les enfants arrivent à voler le portable de Morel avec à l’intérieur les photos des filles sous les douches – entre autre ; et bien la justice a du mal à reconnaître les preuves car – Attention – les jeunes se seraient procurer le téléphone de manière dolosive (frauduleuse ! ) . Donc tu as le droit de te faire tripoter mais pour les preuves, faut attendre que ton violeur t’envoie volontairement la sextape ?! Bravo….

Ne me jetez pas la pierre mais bizarrement, je n’ai pas été complètement entraînée, sans jeu de mot. Je l’ai lu vraiment rapidement. Difficile de faire un roman fictif léger sur ce sujet, mais sans non plus tomber dans le pathos ou le cruel. Bien que le thème soit fort, j’ai trouvé que l’auteur l’avait traité avec une certaine simplicité : pas besoin de descriptifs c’est vrai mais le roman étant destiné à des ados, un certain langage et peut-être même certaines émotions auraient pu être retranscrites. Histoire de provoquer encore plus : que les victimes s’identifient assez pour enfin parler, mais aussi pour que les amis les entourant leur donnent l’envie de se défendre. Idem que pour Finies les chatouilles, on ne fait pas le procès du bourreau dans ce roman, donc pas d’étalage ni sur le jugement ni les suites données aux plaintes. Par contre, au vu de la maturité des lecteurs pour qui ce roman est destiné, des exemples de peines auraient pu être énoncées, pour information et pourquoi pas, rassurer sur le fait que les agresseurs sont réellement punis (laissez-moi rêver..)

« Coup de batte » d’Ahmed Kalouaz reste un bon roman jeunesse au sujet fort, il doit être un roman lu par beaucoup, par des parents également afin de libérer la parole des victimes.

Merci à Oskar pour l’envoi du roman et leur confiance renouvelée.

Oskar Editeur Collection « Les romans de la colère » – Parution Octobre 2019 – 136 pages – 15,95€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s