Parfois, il vaut mieux en dire peu que tartiner des conneries sur 400 pages 🙂 parce qu’une nouvelle met l’essentiel dans peu de mots, Chronic’Express aussi !

le printemps des crocodiles

C’est une première pour moi, je goute un nouveau « genre » de lecture. Je ne t’en dis pas plus car cela dévoilerait trop le sujet de la nouvelle. Je te laisse découvrir..

J’ai donc parcouru ma lecture avec Nathan, le héro de la nouvelle. Un héro malgré ses faiblesses et ses terribles doutes. Il a un lourd passé qui le confine dans un monde où il n’existe pas, où il n’est rien. Nathan est fragile et on ne peut qu’être touché par sa tristesse et son mal être. Sa carapace est faite de tatouages et il ne laisse personne y rentrer.. Jusqu’au jour où quelqu’un perce l’amure et fait naitre de nouvelles émotions plutôt réconfortantes.

Un regret tout de même, bien que ce soit le jeu, c’est très court, on à peine à s’attacher aux protagonistes afin d’approfondir leur sentiments et personnalités.

Une histoire sur l’acceptation de soi mais aussi le rejet des émotions. Très belle découverte pour un univers inconnu pour Félicie 🙂

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Résumé : J’ai toujours cru que mon apparence me définirait aux yeux des autres, alors je me suis forgé une armure et j’ai transformé mon corps pour qu’il me représente tel que je le souhaitais. Aujourd’hui on m’appelle Caïman.

Auto Edition ◊ Nouvelle gratuite ◊ 20 pages