Chronic’ Express’ Les pirates du Tobiuo Noir {Line Marlin}

Oyez Pirates !

Chronic’Express accoste sur le blog car il m’arrive aussi de lire des nouvelles. Je tombe souvent sur de très chouettes lectures qui méritent qu’on parle d’elles. Le talent d’un auteur ne se mesure pas au nombres de lignes qu’il fournit dans un roman.. et croyez moi parfois, il vaut mieux en dire peu que tartiner des conneries sur 400 pages 🙂 Cela dit, c’est toujours délicat de donner un avis sur des Nouvelles : trop peu, trop-pas-assez.. que dire ?!

Parce qu’une nouvelle met l’essentiel dans peu de mots, Chronic’Express aussi !

La lecture d’aujourd’hui m’a été transmise en Service Presse par Line Marlin et je dois dire que j’ai vraiment beaucoup aimé ! Outre le fait qu’il y ait un bateau sur la couverture, que cela parle de pirate, non, je te vois venir…

Je te présente « Les Pirates du Tobiuo noir ».

Les pirates du Tobiu Noir

Alors oui la couverture est juste très belle, ce ciel rose tombant sur une jonque flottant gentiment sur une mer d’huile, ça fait rêver. Pourtant, il s’agit bien d’une histoire au milieu des méchants !

Passé la peur que les pirates ont lancé en pillant son village, la jeune Crevette capturée par le chef et s’étant faite passer pour un garçon, va maintenant débarquer sur une jonque remplie d’hommes. En  attendant de passer au Conseil, elle va devoir cohabiter avec des gros bourrins très familiers, aux blagues graveleuses, bagarreurs mais quelque peu attachants, pour certains. C’est au milieu de ce monde relativement cruel qu’elle va évoluer, tout en surveillant son envie de vengeance, toujours présente. Elle va apprendre à se battre, à festoyer et.. à pisser ! car oui, cette tache pourtant facile au premier abord, devient compliquée quand tout le monde le fait debout !

Tout au long de la lecture, Line Marlin nous emporte dans ce monde aux gestes barbares et à la parole rustre. Le vocabulaire employé est en parfaite adéquation avec le thème : on saigne, on boit, on rit, on tremble. On est des pirates bordel ! Le personnage de Crevette est très touchant, elle perd sa famille, ses racines et se retrouve projetée chez lez brutes. On suit sa tristesse bien sur, mais très vite elle a cet instinct de survie qui l’a fait réfléchir aux seules possibilités qui s’offrent à elle pour rester en vie. Elle agit en conséquences et se paye une place auprès de ceux qui lui on tout pris. La plume est parfaite à mon goût, un  langage fluide et très compréhensif. L’auteure a su mener son intrigue avec un rythme idéal pour une nouvelle : courte, intense et sans fioritures. Le genre d’apéro qui te met en appétit mais qui t’énerve parce que c’est déjà la fin !

Line Marlin m’a emporté à bord du Tobiuo Noir, milieu masculin et très dur avec les femmes à cette époque. Ce récit est très prometteur, il mériterait largement d’être prolongé et découvrir peut être, les débuts d’une Mary Read ?!

Merci beaucoup Line ♥

N’hésitez pas à naviguer sans crainte sur son site perso (click). Pensez à vous procurer sa nouvelle numérique au prix dérisoire de 0.99 cts sur toutes les plateformes habituelles (Fnac, Kobo ou Kindle) ou en broché (sur amazon) pour 5.99 € (click)

Service presse confié par l’auteur ♥

∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Lorsque des pirates viennent attaquer son village, celle qui sera surnommée Crevette est recueillie par le chef-même de ces malfrats. Elle doit alors se faire passer pour un homme, mais arrivera-t-elle à se faire accepter du reste de l’équipage sans se faire démasquer ? Veut-elle vraiment rejoindre ceux qui ont assassiné ses proches ?

Auto Edition ∴ 85 pages ∴ Sortie le 14/02/17

#Pirates #Young Adult #Aventures #Asie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s