Publié dans Service Presse

Lebenstunnel Tome 1 Allégeance – Oxanna Hope {Spoil}

Lebenstunnel T01 Allegeance - Hope, Oxanna

Hello hello ! Je continue tranquillou à poster les avis de mes dernières lectures, doucement mais surement !

Aujourd’hui, c’est un livre dont j’avais entendu parlé sur la toile et dont le résumé m’interpellait sérieusement.. : j’étais très curieuse de savoir comment on pouvait imaginer un futur si Hitler avait gagné.. sans tomber dans l’horreur installée lors de cette guerre. On imagine un peu comment cela aurait pu dégénérer et jusqu’où cela aura pu aller.. Oxanna Hope l’a fait..

Résumé : et si le dénouement de la Seconde Guerre mondiale n’était pas celui que l’on connaissait ?

200 ans après la victoire d’Hitler, Germania n’est plus un mythe. La race aryenne tant espérée par le Führer domine le monde et toutes les autres ethnies ont été éradiquées de la planète. Krista, jeune Aryenne, travaille dans un Lebensborn. Elle a été élevée dans le moule de la race pure et ne connaît que ce mode de vie, jusqu’au jour où elle suit malgré elle une femme dans les égouts de la ville. Ce qu’elle y découvre va ébranler toutes ses convictions et peut remettre en question le fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.

◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊

J’ai commencé ce livre avec – je l’avoue – beaucoup d’appréhension sur ce que je pouvais y trouver.

On entre tout de suite dans le vif du sujet : on est en 2145 en Allemagne, à Germania sous le Führer Otto Lechman, dernier successeurs en date de leur « créateur » Hitler. Chacun leur tour, ils ont travaillé à garder le niveau de la nation proche de l’excellence en faisant évoluer la société continuellement : diminution du chômage, éradication de certaines maladies et même sélection physique.. La population est blonde, le teint clair et les yeux bleus. Tous sont de parfaits Aryens. Il faut dire que la communauté s’attèle sans faille à faire respecter une loi : tout nouveau né ne respectant pas des critères en vigueur, sera éliminé.

Les premières pages décrivent des scènes de vie quotidienne dans une Lebensborn = maternité – où travaille Krista – aide sage-femme, le personnage principal. Rien d’extravagant ni gore..  mais le ton est donné et ça m’a bien secoué. C’est donc comme cela qu’ils vivent sous ‘Hitler’ et qu’ils maintiennent la race Aryenne.

Nous découvrons une l’héroïne, assez jeune, docile et impliquée dans son travail. Bien qu’elle soit un pur « produit moulé », elle se pose parfois des questions sur le bien fondé d’éliminer les « enfants défectueux »..  Malgré toutes ses convictions, aurait-elle un cœur ?

« et parce que j’ai vu le jour dans cet univers cloisonné et réglementé, il ne me viendrait pas  l’idée de penser différemment ».

Nous pénétrons ensuite dans une société très bien réglée, parfaitement orchestrée, informatisé, commandée.. Tout est carré, tout rentre dans les cases, impossible de déborder. La population est remplie d’humains aux allures d’automates, tels des machines qu’ont aurait programmé dès la naissances, avec toutes les informations nécessaire à leur évolution au sein de Germania :

« et comme toujours je m’exécute, parce c’est normal »..

Voilà l’ambiance.. c’est surréaliste, c’est glaçant, mais finalement, c’est pour moi l’image de notre société d’aujourd’hui telle que je la vois. On ne nous tue pas encore, en France si nous naissons différents mais.. Nous sommes des moutons complètement sous l’emprise de nos dirigeants et malgré les quelques personnes dites  « marginales » qui essayent de nous avertir, nous avançons tête baissée sans rien dire. Et gare aux personnes qui tentent de nous ouvrir l’esprit, on les accusera toujours de conspirateurs. Fermons la parenthèse, c’est hors sujet 😀

La suite s’adoucit.. un peu : l’auteur nous offre une pause, et j’en avait besoin ! Finis les descriptions cruelles de la vie sous le régime Allemand, on passe à l’action.. Au détour d’une rue de Germania, Krista tombe sur une jeune fille cachée dans une ruelle, et qui  menace d’accoucher. C’est en voulant l’aider qu’elle se retrouve embarquée dans les souterrains de Germania, sans comprendre pourquoi, ni comment. Commence alors une lutte tenace pour rester en vie parmi ces ‘humains’ qui ne lui ressemblent pas… D’où viennent t’ils, qui sont ils ? que veulent t’ils ? Elle découvre alors un peuple qu’elle ne connait pas et qui d’après ses livres d’école, a été rayé de la surface de la terre depuis 1945 ! Le choc est rude pour elle et ses convictions se retrouvent fragilisées. Surtout qu’eux, ne portent pas le peuple de Krista dans leur cœur.. pourquoi ?

Nous faisons connaissance du deuxième personnage important, c’est Elias : malgré son appartenance au peuple sous terrain, il s’avèrera un allié pour Krista, afin qu’elle survive à cette nouvelle vie souterraine {et plus si affinités.. }. Elias est très remonté contre le peuple Aryen et pourtant… Il fera son possible pour rallier Krista à leur cause.

Par le biais du personnage principal, Oxanna Hope attaque notre mental, pose des questions, nous bouscule sur des évidences : on grince des dents. Fut un temps cela m’aurait dérangé mais j’ai aujourd’hui mon avis là dessus :  nous apprend-on la vérité à l’école ? et si on nous manipulait depuis le début ? Y a-t-il autre chose derrière le mur ?.. N’a t’on pas tors d’obéir aveuglément à une société ? Où commence notre liberté ? La fin du livre est une apothéose pour moi.. Les portes s’ouvrent sur un « ailleurs » et une autre vérité cachée dont Krista n’a même pas idée, elle découvre la machination infernale de la société pour laquelle elle œuvrait depuis enfant…

L’écriture d’Oxanna Hope est très claire, précise et fait complètement son boulot. Des mots allemands parsemés ici et là, démontrent bien la volonté de nous immerger ou de nous enterrer dans les profondeurs de Germania. L’action est omniprésente, sans  affrontements sanglants : mais un rythme crescendo dans les mots, les réflexions, les affinités qui se créent, les langues qui se délient et les croyances qui s’effondrent.. C’est vraiment très bon ! Le bémol  – pour moi – est le rapprochement des deux protagonistes.. Cela n’enlève en rien à la qualité du roman d’Oxanna Hope, vraiment ! Mais bon désolée les copains, mais moi en plein renversement de pouvoir et de rébellion, j’ai autre chose à penser que la couleur du caleçon de mon voisin (si c’est Matt Damon, c’est à voir.. ) . Et en même temps, si ce n’est pas l’amour qui nous sort de là, qu’est-ce donc ? Ouvrons les yeux et notre cœur, il y a tellement d’amour à partager 😉

J’ai terminé ce livre il y a quelques semaines maintenant et je n’ai pas pu poser mon avis avant. Manque de temps certes mais surtout, j’attendais que les mots naissent à l’égal de ce que j’ai ressenti en fermant le livre : on est à la limite du coup de cœur ♥ Plus le temps passe et plus il me prend les tripes.

Je remercie énormément Oxanna Hope pour m’avoir permis de découvrir son livre, non sans appréhensions ! Je ne suis pas fan des dystopie/uchronie/Sf et autres du genre mais je me suis laissée complètement transportée, Merci ! Mon coté rebelle me pousse violemment à me procurer le tome 2 : Chaos.. Pour une fois, nous n’avons pas à négocier longtemps ^^

Je vous invite fortement à vous procurer Lebenstunnel Tome 1 ICI, ainsi que le tome 2 ICI, histoire de ne pas attendre de trop entre les deux !

Service Presse envoyé par l’auteur ♥

 

 

 

Publicités