Venise, bises, Cerise {Nancy GUILBERT}

MERCREDI C’EST TROP PERMIS… DE LIRE DES ROMANS JEUNESSE !

Venise est une jeune pré ado de 12 ans, vivant seule avec son père, depuis que sa mère est décédée quelques années auparavant. Le deuil n’est pas facile, bien qu’elle ne l’ait pas connue longtemps, sa maman est « présente » tous les jours. Mais Venise est une fille très entourée : un père aimant, Petra, la meilleure amie de sa maman – et marraine, qui partage avec elle une relation très forte et ses amies du collège Kenza et Zélie. C’est une ado dans l’air du temps, elle adore Instagram où elle poste régulièrement ses photos de créations et customisation de prêt à porter qu’elle réalise avec Petra.

L’auteur amène gentiment les préoccupations de nos ados dans un schéma classique mais qui fonctionne plutôt bien ici : les chamailleries entre groupes de filles, les cours, la naissance de sentiments amoureux, l’acceptation de soi, le regard des autres et moqueries diverses. Les ados abusent de tout ce qui leur est donné pour se moquer et parfois, cela fait vraiment mal. Ici c’est le papa de Venise, danseur étoile, qui est au centre de beaucoup de conversations. Même si Venise aime son père, certaines moqueries sont particulièrement blessantes.

Amitié, deuil, trahison, réseaux sociaux, différences sociales et familiales, autant de sujets sensibles pour les ados de notre époque. Heureusement, avec beaucoup de dialogues, de compréhension et de tolérance, de belles relations naissent et les coups bas de collège ne sont que de mauvais souvenirs.

Le plus vraiment sympa de ce roman, ce sont les courts chapitres qui débutent avec les paroles d’une chanson connue – ou moins, en rapport avec le sujet abordé. Une sympathique playlist qui devrait parler à beaucoup de jeunes ! Le seul petit bémol, c’est cette maturité et liberté dans les actes et paroles pour une jeune fille de seulement 12 ans. Suis-je trop mère poule ?

La couverture est vraiment jolie et reflète vraiment le tempérament de Venise, cette ado pleine de joie, de peps et de couleurs, baignée dans l’univers de la danse.

Un roman plein d’espoir et de beaux messages destinés principalement à nos jeunes lectrices, à partir de 12/13 ans.

Bravo à Nancy Guilbert pour ce roman gorgé de positive attitude et de fraicheur 🙂 Merci à Angélique d’Oskar éditeur pour leur nouvel envoi.

Collection « Romans La vie » – Parution Février 2020 – 216 pages – 14,95€

Le secret d’Aberuco {Naïk FEILLET}

MERCREDI C’EST TROP PERMIS

LECTURE JEUNESSE POUR PETITS ET GRANDS

Les parents d’Alba et Aubin, deux jeunes jumeaux de 12 ans, ont une échoppe regorgeant de merveilles pour les artistes de la région. Pinceaux, tubes de couleurs, toiles..

Un fidèle client, Mr Legris, vient régulièrement acheter des pinceaux, seulement et toujours des pinceaux. Alba et Aubin sont certains que ce monsieur est un peintre bien connu du coin et sont très étonnés que celui-ci n’achète que ces articles.. Comme deux petits curieux, ils décident de mener une enquête sans l’avis de leurs parents.

Très vite, ils se retrouvent à épier la maison de Mr Legris : au travers d’une fenêtre, ils le voient discuter avec un drôle d’oiseau ressemblant à un perroquet aux multiples couleurs..  C’est sûr, ce peintre est un artiste mais il est aussi un peu fou !

Leur jeunesse les conduit à quelques maladresses et ils se font découvrir..  mais c’est tout naturellement que Monsieur Legris les invitera à découvrir sa maison, ses peintures mais aussi un terrible secret.

Alba et Aubin vont alors découvrir un monde particulier et un sordide personnage animal du nom de Wabo. Qui est-il ? Que leur veut-il ? Et surtout, pourquoi les animaux de la nature changent-ils d’apparence ?

Mi conte, mi fable.. mi roman fantastique, j’ai beaucoup aimé suivre Alba et Aubin à la poursuite du secret du peintre Aberuco. Les enfants seront plongés au coeur d’une aventure palpitante où ils devront être courageux. C’est un court roman mais qui traite de sujets assez importants pour les enfants tels que l’entraide, le pouvoir, la vengeance, l’amitié… Je pense que sa forme est voulue mais il mériterait quelques pages en plus..

Une belle aventure fantastique pour les jeunes lecteurs à partir de 8/9 ans.

On notera la superbe couverture colorée, à l’image des merveilleux – et surprenants – animaux du roman.

Merci Oskar et Angélique pour leur confiance.

Collection Romans 6/9 ans – Parution Janvier 2020 – 80 pages – 9,95€

Finies les chatouilles {Michèle BAYAR}

Mercredi c’est permis (oui nous sommes jeudi..) et cette année encore, je vais être plus sélective et exigeante : j’avoue être un peu bornée sur le sujet : on ne donne pas n’importe quoi à lire à nos chères têtes blondes ! Aujourd’hui je vous parle d’une lecture 2020.. Merci à Oskar Editeur pour sa grande patience.

Comme toutes les autres années, Maelys, jeune adolescente part en vacances avec son grand frère, chez ses grands-parents Mamilou et Papili. Pourtant cette fois, le cœur n’est pas à la fête. Elle cache un secret, un gros et lourd secret dont elle n’ose parler.

Depuis toute petite, son papi lui voue une affection particulière : lors des siestes obligatoires, celui-ci passe son temps à la chatouiller : les aisselles bien-sûr, mais aussi bien plus bas… Avec le temps et bien qu’elle ait grandi, elle doit encore se retrouver dans les bras de Papili mais se sent de plus en plus mal à l’aise : elle se rend compte qu’une limite est dépassée et que son intimité est touchée.. Malgré la honte et la gêne, elle culpabilise de ne pas aimer ces chatouilles « hors normes » des adultes, qui plus est, sont faites ici par un membre de sa proche famille !

Seulement un jour, son grand frère, qui lui aussi a subit les chatouilles déplacées de Papili lorsqu’il était enfant, remarque que sa sœur a un comportement bizarre face au grand-père : à force de dialogue il réussi à faire parler Maelys. Il a découvert son pénible secret et l’a en quelque sorte délivrée.

« Finies les chatouilles » est un très court roman, d’à peine 80 pages, destiné à un jeune public. Avec des mots simples et une plume légère, l’auteure raconte une tranche de vie banale parsemée de gestes qui pourraient être interprétés comme normaux dans la tête des enfants, surtout lorsqu’ils sont donnés par un proche. Mais malgré tout, le sujet n’est pas drôle, il se veut alerte. Petit à petit, on amène le jeune lecteur à réfléchir, on pose des mots sur ces situations pour qu’il fasse la part des choses de lui-même. Il apprend à reconnaître le geste d’affection du geste déplacé et interdit.

Si seulement ce petit roman pouvait faire tomber les masques mais surtout donner du courage à ces victimes, qu’elles apprennent à faire respecter leur « non » et enfin dire Stop !

Mon bémol en tant que lectrice adulte, c’est la fin.

Les parents de Maelys sont alertés, on discute avec le papi et on lui dit que ce n’est pas bien. Oooh pas bien Papili.. Et qu’il ne restera désormais plus seul en compagnie de jeunes enfants.

Et c’est tout.

C’est tout ?! Il n’y a que moi qui sois choquée ?

Donc un adulte a le droit de toucher des enfants et on le sermonne simplement ? Comment l’enfant victime prendra le fait qu’un adulte qui commet ce genre d’acte ne soit pas puni ? Comment il se positionnera sur la notion du bien et du mal si il n’y a pas plus de réprimandes que cela ?

Sujet sensible, je veux bien vos avis – les parents ou personnel de la petite enfance. Éclairez-moi car je bouillonne intérieurement 🙂

Bravo à l’auteur pour amener délicatement des sujets plus que graves dans des lectures jeunesse.. Merci à Angélique d’Oskar éditeur pour sa confiance renouvelée.

Collection Droits de l’enfant – Parution 27 Février 2020 – 85 pages – 7,95€ – A partir de 8 ans

La photo de la brasserie {Jeanne Taboni Misérazzi}

La photo de la brasserie 01

 

Bonjour les jeunes lecteurs ! C’est le retour des romans jeunesses du Mercredi… Aujourd’hui, je vous parle du besoin de savoir d’où l’on vient lorsqu’on sait que l’on est adopté.

Caroline, une jeune femme déjeune tranquillement avec son amie Marie dans une brasserie de la ville. Sur un des murs de l’établissement, elle remarque une photo ancienne, sur laquelle il y a une petite fille lui ressemblant énormément. Troublée par cette découverte, elle décide d’en savoir plus et de remonter à la source pour connaitre les propriétaires de ce cliché.

Elle sait que ses parents ne sont pas ses parents biologiques mais l’idée soudaine d’en savoir un peu plus sur ses géniteurs, devient alors vite une nécessité. Plus elle avance dans ses recherches, plus les éléments se concentrent autour de son histoire et de ses origines. Certes, ce n’est pas elle sur cette photo, mais bien quelqu’un de très proche. Cependant est il toujours bon de vouloir fouiller le passé ?

Malgré le sujet fort de la quête d’identité et des racines, Caroline retourne vers ce passé simplement, avec beaucoup de courage et de maturité. Durant son parcours, elle fera en plus la rencontre de personnes bienveillantes qui cachent des secrets depuis bien des années.

Pas de suspens insoutenable ni d’aventures palpitantes : c’est vraiment un cheminement pour accepter ses origines, l’assemblage de détails comme un puzzle géant et l’acceptation d’une nouvelle histoire, la nôtre, qui surgit soudainement. Qu’elle soit bonne ou mauvaise.

Lecture résolument agréable et vocabulaire très accessible. Le fort du roman est axé sur la recherche des origines et surtout, les émotions qui en découlent. Aussi les sentiments confus avec la famille adoptive qui se retrouve en second plan, avec la peur de ne plus être « le » seul parent aimé, d’être relégué à la place « de celui qui a élevé ».

La découverte de ses origines est parfois remplie de surprise(s). Elle peut aussi parfois faire la lumière sur des émotions enfouies dont on ne sait pas toujours d’où elles viennent ou même de répondre à des questions qui nous habitent secrètement. Une recherche indispensable pour savoir qui nous sommes complètement.

J’ai beaucoup aimé ce petit roman et je le conseille jeunes lecteurs à partir de 10/11 ans.

Lecture confiée par Oskar Editeur que je remercie pour leur confiance habituelle..

 

Oskar Editeur (lien) ∴ Collection La vie ∴ Janvier 2020 ∴ 14,95€ ∴ 147 pages

Confiné mais avec… Oskar !

Bonjour à tous, jeunes et moins jeunes lecteurs !

Comment allez vous ? A quoi occupez vous vos journées ?  un peu de lecture j’espère.. Comme tous les dimanches, je viens vous proposer quelques titres d’éditeurs que j’affectionne.

Aujourd’hui c’est  Oskar Editeur, lien de leur page facebook (leur site est en maintenance..)

Faites votre choix parmi cette petite sélection, non exhaustive, il y en a pour tous les goûts et les âges.

⇓  ⇓  ⇓  ⇓

 

Finies les chatouilles

 

Finies les chatouilles de Michèle Bayar

Les chatouilles, ça fait rire, c’est comme ça, on ne peut pas s’en empêcher. Et si on rit, c’est qu’on aime, non ? On a beau protester entre deux hoquets, le corps ne ment pas. Mais quand un adulte détourne le jeu des chatouilles pour avoir accès au corps d’un enfant, les palpations deviennent attouchements, et le rire trahison. Maélys ne le sait que trop bien, elle qui redoute chaque été, pendant ses vacances au bord de la mer, de redevenir un jouet à ce jeu-là. Comment va-t-elle trouver le courage de parler et de dire non ?

 

Collection Les droits de l’enfant – 7,95€ – à partir de 9 ans.

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

Venises bises cerises

 

Venise Bises Cerises de Nancy Guilbert

Venise ! Qui se cache sous ce prénom qui brille ? Une ado sensible, passionnée et créative, comme beaucoup d’autres, à quelques détails près : le métier de son père, danseur étoile à l’Opéra, qui provoque rumeurs et critiques au collège, et leur vie à deux depuis la disparition de sa mère. Heureusement, elle est très entourée par sa marraine, ses copines et même, qui sait, un amoureux secret. Entre la musique, ses customisations et son compte Insta, la vie de Venise, c’est tout un poème…

 

Collection Roman La Vie – 216 pages – 14,95€ – à partir de 12 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Icebi

Icebi, roi des dauphins bleus de Pascal Coatanlem (ma chronique)

Résumé : Oréa est une petite fille sensible qui lorsqu’elle est triste se rend sur son rocher fétiche pour déverser ses larmes dans la mer. Un jour, alors qu’elle est effondrée après avoir vu des enfants soldats à la télé, une voix l’interpelle au-dessous d’elle. Elle croit d’abord que la mer lui parle. Or il s’agit d’un dauphin… Un dauphin qui veut parler aux hommes pour qu’ils arrêtent de polluer les océans… Icebi, roi des dauphins bleus donne rendez-vous à Oréa et ses amis pour leur dévoiler son plan : il parlera aux Hommes lors du départ d’une course autour du monde à la voile, celle qui a lieu qu’une fois tous les sept ans…

Collection Premiers romans – à partir de 9 ans –  8€ broché

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Leonard-de-vinci

Léonard de Vinci, un drôle d’oiseau de Mano Gentil

Léonard de Vinci représente l’homme universel dont rêva la Renaissance : artiste, scientifique, philosophe, ingénieur, anatomiste, sculpteur, musicien, poète, observateur et expérimentateur, il est probablement la personne la plus talentueuse dans le plus grand nombre de domaines différents ayant jamais vécu… Mais si, aussi, il s’agissait tout simplement d’un homme avec ses forces, ses faiblesses, ses amours, ses amitiés, ses inimitiés ? Un enfant grandi dans l’amour des siens, entouré d’une famille que l’on dirait, aujourd’hui, « recomposée ». Un adolescent qui aurait cherché sa voie, s’adaptant à un chemin scolaire plus ou moins tracé. Un adulte dont la technique et le talent n’auraient eu de cesse de se mesurer, de plaire ou déplaire aux autres, artistes ou mécènes. Et si Léonard n’avait été qu’un être aux multiples paradoxes, un être totalement humain ? 

Collection Histoire et société – 9,95 € broché – 96 pages – à partir de 12 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Missio en Sibérie

Mission en Sibérie d’Elisabeth Rivoire

Lorsque Lapérouse prépare son expédition pour faire le tour du monde, il prend à son bord le jeune Barthélemy de Lesseps. Arrivé en Sibérie, ce dernier a pour mission de rapporter une malle contenant les cartes, les lettres, les croquis collectés lors de son périple à Louis XVI à Versailles, soit à presque 12 000 kilomètres du Kamtchatka ! Barthélemy va devoir lutter contre les dangers les plus incroyables dans ce froid sibérien. Il mettra plus d’un an pour relever ce défi dont il consigne chaque étape, chaque rencontre, chaque émotion dans son journal de bord. L’histoire vraie de Barthélemy de Lesseps, seul survivant de l’expédition Lapérouse.

 

Collection : Roman – Aventures – 14,95 € – 176 pages – à partir de 12 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Le secret d'Aberuco 00

 

Le secret d’Aberuco de Naik Feillet

Mais que se passe-t-il en ce moment avec certains animaux ? On a retrouvé un cochon jaune fluo, un rat violine, une mygale chauve rouge… comme si, en voulant renouveler les espèces, Mère Nature s’était mélangé les pinceaux ! Alba et Aubin s’y connaissent un peu en matière de couleurs, ils passent leur temps libre dans le magasin pour artistes de leurs parents. Se pourrait-il que le mystérieux Aberuco, un peintre célèbre qui s’y fournit par l’intermédiaire du discret monsieur Legris, soit mêlé à cette étrange affaire ? Intrigués, les jumeaux vont mener l’enquête…

 

Collection Premiers romans – 9,95 € – 80 pages – à partir de 9 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

La photo de la brasserie

La photo de la brasserie de Jeanne Taboni Misérazzi

Alors qu’elle déjeune avec une amie dans une brasserie, Caroline aperçoit, accroché au mur, le portrait en noir et blanc d’une fillette lui ressemblant étrangement. Enfant adoptée, la jeune fille ignore tout de ses origines. Quels secrets entourent sa naissance ? D’où vient cette photo ? Fascinée par cette découverte, elle se lance dans des recherches qui vont bouleverser sa vie…

 

Collection Roman – La vie – 14,95 € – 128 pages   à partir de 11 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Fou l'amour 0

Fou l’amour d’Yves Pinguilly (ma chronique)

On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. Greg est amoureux et vit un premier et grand amour. Mais celle qu’il aime est beaucoup plus âgée que lui mais qu’importe. L’âge compte si peu ici que ce bel amour va côtoyer un autre amour, celui de deux personnes âgées qui se rencontrent alors qu’ils sont pensionnaires de la même maison de retraite…
Ce roman heureux répète à l’envie qu’il n’y a pas d’âge pour vivre un grand amour. Les personnages de trois générations différentes sont une sorte de mémoire du monde. Chacun à sa manière tente de réinventer l’amour car tous devinent que personne ne peut se contenter de sa propre vie, se contenter du monde tel qu’il est…

Collection Roman Ado – 214 pages – 6.99€ – à partir de 15 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Greta Thunberg

 

Greta Thunberg, sauvons la planète d’Elise Fontenaille

En quelques semaines, ces nattes et ce ciré jaune sont devenus célèbres dans le monde entier. Mais qui est vraiment Greta Thunberg, l’adolescente qui tient tête aux grands de ce monde et nous alerte avec véhémence sur l’urgence de faire face au réchauffement climatique ? Laminée par une très grave dépression à 11 ans, diagnostiquée autiste asperger, elle a trouvé dans sa fragilité une force extraordinaire. Jusqu’où ira-t-elle ?

 

Collection : Elles ont osé ! – 8,95 € – 56 pages  – à partir de 10 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Isaac et Charlemagne

Isaac et Charlemagne de Freddy Woets

Qui veut tuer Charlemagne ? Des forces obscures sont en action, invisibles, déterminées à assassiner le futur empereur. Le jeune David le découvre. Personne ne le croit, mais ceux qui savent qu’il dit vrai, décident de l’éliminer… Tout commence au retour de Isaac al-Yahudi, dit Isaac de Narbonne, le savant juif, l’ami, que Charlemagne envoya auprès du calife Haroun al-Rachid pour demander les clefs de Jérusalem afin d’être sacré empereur… Isaac réussit sa mission et revint avec d’étranges cadeaux… mortels ?

 

Collection : Histoire et Société – 11,95 € – 112 pages – à partir de 11 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Tu es si belle

 

Tu es si belle d’Eva Kavian

« Je te libère de notre secret ». Jeanne ne comprend pas le message de Flora. Quel secret ? Et puis tout lui revient. Tout ce qui s’est passé, le jour où leur école a brûlé…

 

Collection : Les romans de la colère – 9,95 € – 56 pages  – à partir de 12 ans

 

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

C'est moi qui décide

C’est moi qui décide de Roland Godel

Estelle et Safiyé sont inséparables et n’ont aucun secret l’une pour l’autre. Sauf que depuis quelques semaines, Estelle s’interroge. Pourquoi son amie n’assiste plus au cours de natation, elle qui adore nager ? Safiyé n’ose pas lui avouer qu’elle doit suivre les règles imposées par son père : interdiction d’être en maillot de bain devant des hommes ! Mais Safiyé ne veut plus lui obéir. Aidée d’Estelle, trouvera-t-elle le courage d’affronter son père ? 

 

Collection : Droits de l’enfant – New York, 1989  – 7,95 € – 88 pages à partir de 8 ans

 

◊  ◊  ◊  ◊  ◊

 

Chère maman

 

Chère maman de Sylvie Baussier

Une femme explore ses souvenirs d’enfance, tour à tour tendres et sombres, dans des lettres confiées à son journal intime. Elles sont adressées à sa mère mais jamais envoyées. Tout bascule quand sa fille de 12 ans, qu’elle aime tendrement, découvre ce journal et le lit. Ces révélations la décident à aller voir sa grand-mère en cachette. Va-t-elle découvrir un secret ? Pourra-t-elle aider sa mère à prononcer enfin, ces mots magiques : « chère maman » ?

 

 

Collection : Court Métrage – 8 € – 88 pages – à partir de 12 ans

 

 

 

C’est tout pour aujourd’hui, je vous souhaite une belle journée, prenez soin de vous surtout ! A très bientôt...