Publié dans ABC de l'Auto Editon, Service Presse

Mères primales {Brand Souffy}

Mères primales

Olà olà ! comment ça va chez vous ?

Tout d’abord, je tiens de nouveau à présenter mes plus plates excuses à l’auteur Brand Souffy pour avoir mis autant de temps à lire son roman.. Il y a des auteurs très impatients (voire même dotés d’une exigence mal placée..).. , il y en a qui sont des crèmes ♥.. Et il faut le dire aussi.

Lorsque j’ai reçu le service presse de Mères Primales, il était en format numérique Word. Le numérique est privilégié pour le bateau mais je n’ai pas réalisé que le format Word n’était pas pratique. Je n’ai pu le convertir pour ma liseuse, alors je l’ai laissé sur le pc. Seulement, le pc au bateau, c’est pas évident niveau électricité, je ne peux pas le laisser allumé trop de temps, et c’est aussi difficile de partir en ballade avec dans le sac à dos.. bref.. j’ai mis un temps fou à me poser plus de 15 minutes.. et à chaque fois, je devais recommencer car je ne me « souvenais » plus du début.. Au bout de 4 mois.. (oui j’ai honte, vraiment), j’ai réalisé qu’il était sur fnac, youpi, c’était tout bon pour ma liseuse ! Et là, je me suis auto flagellée car j’étais passé à côté de quelque-chose de vraiment top. Je n’ai plus lâché ce roman et je l’ai avalé en quelques heures. Ce ne sont pas des excuses mais un simple fait, je suis en retard 😦

Passons au livre : quel bouquin ! C’est encore une fois, la couverture qui m’a interpellé.. sobre, simple et avec un titre imagé qui évoquait déjà en moi des choses viscérales. Elle est réalisée par la fille de l’auteur.. Des détails disséminés ici et là, comme la plume de l’auteur, qui sème des petits cailloux pour nous emmener petit à petit, juste où il faut.

Alors attention les pirates, un conseil, ne lisez pas le résumé du livre.. seulement les premières lignes – et encore ! c’est d’ailleurs les seules que je vous donnerai en fin de message.. Après toutes ces longues semaines de coté, je ne me rappelais plus du résumé dans sa totalité et tant mieux, car je suis allée de surprises en surprises, de doutes en questionnements et c’était génial. Le mystère était sans cesse maintenu grâce à la plume accrocheuse de l’auteur..

Louise, la vingtaine, personnage principal, est une fille un peu paumée, seule surtout, pas de famille et peu d’amis. C’est cette fragilité qui va être exploitée par des personnes mal intentionnées, surtout une. Elle s’engouffre alors dans une machination terrible et impensable. Les autres protagonistes sont tous très particuliers et je ne m’étendrais pas sur eux, non plus.. au risque de gâcher le plaisir des découvertes. Ils sont très réalistes et leurs comportements sont parfois horripilants. Quand l’un est d’une extrême générosité et sème de l’amour à foison, l’autre est sans scrupules et le sang coule..

L’auteur à une plume particulière, quelque fois complexe et intellectuelle,  mais c’est bon car elle nous plonge réellement dans ce monde médical et scientifique. Louise à un franc parler, une jeunesse dans le vocabulaire qui vient se mêler au reste. Tout est à sa place et fonctionne très bien. Son amitié avec le Dr Brinder m’est apparue sur le tard un peu douteuse, surtout de la part de celui ci. Mais après tout, un ami peut bien veiller sur nous, non ? Même si quelque fois, nous sommes un peu surpris, mal à l’aise, on laisse faire, on tourne les pages et on assiste à des événements surprenants qui mettent de plus en plus la puce à l’oreille.. La plume sème des indices, des actions de plus en plus malsaines. Et puis l’impensable. (Encore une fois, sans lire le résumé..) les doutes se font « viscéraux ».. Plus d’hésitations au milieu du roman, les événements s’enchainent, les drames, la folie humaine, les courses poursuites. Qui ne l’aurait pas fait dans ce cas présent. Bien que secouée par les révélations, la lecture s’est poursuivie sur une deuxième partie.

A ce moment, la plume change : une autre héroïne parle. Elle est plus posée, intelligente, très fluide, on ressent beaucoup d’amour, de compassion, de rébellion aussi et de tristesse intérieure, accompagnée de haine et d’incompréhension, bien évidement.

Je n’ai pas vu la fin arriver, grâce cette l’histoire au sujet captivant. J’ai pris une belle claque, ce thriller est époustouflant, dérangeant et très complet : il reprend tellement de choses et joue sur plusieurs tableaux, la gloire et le succès, la biologie et la science, les mœurs, la tolérance, la différence, l’amour maternel (vous me voyez venir ?!), sentiment universel et viscéral lorsque l’on devient mère.. C’est aussi une prise de conscience sur ce monde qui va mal et ce que l’on peut en faire.. avec quelques  connaissances en biologie. Cela peut vite dégénérer et ouvrir des portes à de réels humains en proie à une folie  dévastatrice..

La plume à double visage est complète elle aussi, addictive vraiment, chargée de suspens et de rebondissements. Et puis elle devient presque poétique et réfléchie. L’intrigue est très bien ficelée et vient crescendo, les actions se succèdent à un rythme soutenu. Le final est dur, selon moi.. On s’attache cruellement à cette deuxième héroïne..  Stop. Vous l’aurez compris, c’est un gros coup de cœur ♥♥ pour moi. Il pourrait être un One shot, avec une fin ouverte, mais j’ai appris que le second tome est en cours d’écriture et c’est juste génial. J’ai vraiment hâte de me plonger dans l’avenir qu’à décidé Brand Souffy, hâte de savoir où cette découverte pourrait nous mener..

Je ne pensais pas en dire autant, car ce livre ne se décrit pas si facilement.. il se lit et se digère. Il fait réfléchir. Il fait aimer aussi. Son prochain, quel qu’il soit. Mais ça je n’en doute pas pour mes consœurs 🙂

Je n’ai qu’un conseil, lisez-le !

Un grand merci à l’auteur pour m’avoir confié son bébé à lui.. vivement le deuxième donc ?! Pour en avoir appris aussi un peu plus sur sa vie personnelle, je sais que je mets dès maintenant Brand Souffy dans mes auteurs à suivre !

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Résumé : Une jeune femme, Louise, devient mère porteuse pour le compte de gens aisés. Son mentor et employeur, le professeur Brinder, la couve jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle a été manipulée et que le bébé qu’elle porte est destiné à tout autre chose. 

Vous en savez déjà trop 🙂

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Auteur Auto Publié

Genre : Thriller Scientifique

350 pages

Parution : 6/10/2017

Lien Fnac pour vous le procurer c’est ICI