Publié dans Service Presse

Le trésor d’Oncle Greg {Cédric H. Roserens}

Le trésor de l'oncle Greg

Bom dia les lecteurs !

Je vous présente aujourd’hui un roman épistolaire. Ce roman retrace le périple de Jean – Baptiste Fourchette dit Jibé. Son oncle, grand voyageur, a disparu : il a laissé une lettre en le défiant de résoudre une énigme géante à travers le monde. A l’aube de ses 40 ans, il va donc quitter son job et parcourir les pays à la recherche d’indices qui formeront un puzzle géant. Au court de ce parcours, il enverra des mails à ses anciens collègues de boulot pour leur faire part de ses avancées, ainsi qu’à son mentor qui dévoilera lui, les énigmes pays par pays. Ce parcours sera aussi l’occasion pour Jibé de découvrir d’autre merveilles, de faire des rencontres..  Un an pour porter un autre regard sur la vie et ses réels projets.

C’est avec une plume très rythmée et humoristique, que l’auteur nous embarque dans son voyage. Des jeux de mots, du franc parler, les mails,  tout cela donne quelque chose de plutôt entrainant. Il y a beaucoup d’humour et de calembours,  les débuts et fin de mails entre collègues en sont garnis ! Dans chaque pays visités, des anecdotes viennent combler notre manque de connaissances ou, pour certains pays, me rappellent des visites personnelles.. un peu de nostalgie ça fait du bien. C’est vraiment le pote qui raconte ses aventures avec ses copains et c’est plutôt sympa. Un journal de bord léger et joyeux.

Le bémol selon moi, c’est que le rythme est au final, toujours le même : il débarque, cherche les 3 pièces du puzzle à l’aide des indices donnés par son mentor et une fois trouvées, il s’envole vers un autre pays.. et ainsi de suite. Et il y a beaucoup de pays. C’est finalement très récurent, il y a peu de « surprise » car on imagine que sa réussite est inévitable. Le point fort reste tout de même la multitude de territoires visités et donc de petites anecdotes typiques les concernant.

Heureusement, une petite intrigue pointe son nez au cours du roman avec un collègue mal intentionné et nous aimerions bien savoir comment il va être maitrisé ! On s’aperçoit que les coups bas sont partout.

J’ai passé un moment sympathique, une lecture dépaysante…

Je remercie sincèrement l’auteur pour m’avoir confié son roman et lui souhaite encore beaucoup d’autres aventures !

 

Service presse confié par l’auteur ♥

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Résumé :

Nom : Fourchette
Prénom : Jean-Baptiste
Surnom : JiBé
Date de naissance : 18 septembre 1964
Profession : employé de banque
Nationalité : Valaisan
Particularité : s’apprête à fêter dignement ses 40 ans sans s’imaginer ce qui l’attend…

Auto Edition 244 pages 5.99€ numérique et 11.72€ en broché

Publicités
Publié dans ABC de l'Auto Editon, Chronic'Express

Chronic’Express * Destinations Inconnues {Club des Indés}

Parfois, il vaut mieux en dire peu que tartiner des conneries sur 400 pages 🙂 parce qu’une nouvelle met l’essentiel dans peu de mots, Chronic’Express aussi !

 

Destinations-inconnues

 

Bon, c’est ma petite déception du mois.. J’étais super emballée à l’idée de découvrir ce recueil à la couverture paradisiaque. Je ne connaissais la plume que d’une auteure et j’avoue être passée à côté de la plupart des nouvelles. Zut !

Manque d’accroche, plume à laquelle je n’adhère pas, histoire sans intérêt ou final qui tombe comme un cheveux sur la soupe. Il est arrivé pour quelques nouvelles que je ne vois pas du tout où l’auteur à voulu en venir…

Pourtant je ne m’étais pas mis la pression, le thème me parlait forcément : les vacances, le soleil la folie, le voyage … Alors oui c’est vrai, tous les voyages sont permis ici, que ce soit le sable chaud, l’espace, la campagne et cette diversité est pas mal. Elle nous permet de toucher toutes les sensibilités.

D’habitude, je parle de toutes les nouvelles d’un recueil mais pour cette fois, je mets en avant celles qui m’ont plu :

Les Oursons blancs débarquent à Ibiza, d’Amélie B : les copines en vacances, les sorties, l’amour estival et ses surprises.

Le passager d’Isabelle Morot Sir :  elle est mignonne, j’ai souris bien qu’on devine dès le début qui est le passager en question.

Chasse au trésor de Line Marlin : une belle morale et une plume que j’aime. Un voyage dans l’imaginaire d’une enfant pour se rendre compte que le vrai bonheur ne se trouve pas loin.

Au bord du gouffre de Larème Debbah : malgré un final très rapide, il reste inattendu et l’intrigue est vraiment pas mal. Être carriériste n’apporte pas que du bonheur…

Malgré tout, c’est un vrai cocktail de genres qu’il y a dans de recueil et vous trouverez sans aucun doute de quoi vous divertir sur la plage !

Et comme les indés sont ultra généreux, il est Gratuit sur les plateformes de ventes telle que Kobo ! > c’est par ici <

 

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

 

Résumé : Les beaux jours sont là ! Adieu nuits à rallonge et efforts désespérés pour se réchauffer ! Le soleil revient, la température monte, les esprits s’échauffent en rêvant d’évasion. Besoin de partir ? Ça tombe bien, le Club des Indés vous emmène en voyage ! Amélie B, Audrey Martinez, Aurélien Grall, Daryl Delight, Elijaah Lebaron, Isabelle Morot-Sir, Larème Debbah, Line Marlin, Marie Havard, Marjorie Levasseur, Nina Jo, Sélène Derose, et Sophie Rouzier sont réunis pour vous proposer leur catalogue de destinations. Amour, frisson ou émotion ? Avion, train ou navette spatiale ? Il y en a pour tous les goûts ! Que vous soyez coincés dans les embouteillages ou détendus sur la plage, le recueil de nouvelles vous fera vivre mille sensations. Ce délicieux cocktail de littérature indépendante comprend pas moins de 13 nouvelles. Alors, pas d’hésitation : embarquez pour une destination inconnue avec le Club des Indés ! Destinations inconnues Une anthologie éditée par le Club des Indés. Illustration de couverture par Guillaume Levasseur

◊  ◊  ◊

 

Publié dans ABC de l'Auto Editon, Service Presse

Mères primales {Brand Souffy}

Mères primales

Olà olà ! comment ça va chez vous ?

Tout d’abord, je tiens de nouveau à présenter mes plus plates excuses à l’auteur Brand Souffy pour avoir mis autant de temps à lire son roman.. Il y a des auteurs très impatients (voire même dotés d’une exigence mal placée..).. , il y en a qui sont des crèmes ♥.. Et il faut le dire aussi.

Lorsque j’ai reçu le service presse de Mères Primales, il était en format numérique Word. Le numérique est privilégié pour le bateau mais je n’ai pas réalisé que le format Word n’était pas pratique. Je n’ai pu le convertir pour ma liseuse, alors je l’ai laissé sur le pc. Seulement, le pc au bateau, c’est pas évident niveau électricité, je ne peux pas le laisser allumé trop de temps, et c’est aussi difficile de partir en ballade avec dans le sac à dos.. bref.. j’ai mis un temps fou à me poser plus de 15 minutes.. et à chaque fois, je devais recommencer car je ne me « souvenais » plus du début.. Au bout de 4 mois.. (oui j’ai honte, vraiment), j’ai réalisé qu’il était sur fnac, youpi, c’était tout bon pour ma liseuse ! Et là, je me suis auto flagellée car j’étais passé à côté de quelque-chose de vraiment top. Je n’ai plus lâché ce roman et je l’ai avalé en quelques heures. Ce ne sont pas des excuses mais un simple fait, je suis en retard 😦

Passons au livre : quel bouquin ! C’est encore une fois, la couverture qui m’a interpellé.. sobre, simple et avec un titre imagé qui évoquait déjà en moi des choses viscérales. Elle est réalisée par la fille de l’auteur.. Des détails disséminés ici et là, comme la plume de l’auteur, qui sème des petits cailloux pour nous emmener petit à petit, juste où il faut.

Alors attention les pirates, un conseil, ne lisez pas le résumé du livre.. seulement les premières lignes – et encore ! c’est d’ailleurs les seules que je vous donnerai en fin de message.. Après toutes ces longues semaines de coté, je ne me rappelais plus du résumé dans sa totalité et tant mieux, car je suis allée de surprises en surprises, de doutes en questionnements et c’était génial. Le mystère était sans cesse maintenu grâce à la plume accrocheuse de l’auteur..

Louise, la vingtaine, personnage principal, est une fille un peu paumée, seule surtout, pas de famille et peu d’amis. C’est cette fragilité qui va être exploitée par des personnes mal intentionnées, surtout une. Elle s’engouffre alors dans une machination terrible et impensable. Les autres protagonistes sont tous très particuliers et je ne m’étendrais pas sur eux, non plus.. au risque de gâcher le plaisir des découvertes. Ils sont très réalistes et leurs comportements sont parfois horripilants. Quand l’un est d’une extrême générosité et sème de l’amour à foison, l’autre est sans scrupules et le sang coule..

L’auteur à une plume particulière, quelque fois complexe et intellectuelle,  mais c’est bon car elle nous plonge réellement dans ce monde médical et scientifique. Louise à un franc parler, une jeunesse dans le vocabulaire qui vient se mêler au reste. Tout est à sa place et fonctionne très bien. Son amitié avec le Dr Brinder m’est apparue sur le tard un peu douteuse, surtout de la part de celui ci. Mais après tout, un ami peut bien veiller sur nous, non ? Même si quelque fois, nous sommes un peu surpris, mal à l’aise, on laisse faire, on tourne les pages et on assiste à des événements surprenants qui mettent de plus en plus la puce à l’oreille.. La plume sème des indices, des actions de plus en plus malsaines. Et puis l’impensable. (Encore une fois, sans lire le résumé..) les doutes se font « viscéraux ».. Plus d’hésitations au milieu du roman, les événements s’enchainent, les drames, la folie humaine, les courses poursuites. Qui ne l’aurait pas fait dans ce cas présent. Bien que secouée par les révélations, la lecture s’est poursuivie sur une deuxième partie.

A ce moment, la plume change : une autre héroïne parle. Elle est plus posée, intelligente, très fluide, on ressent beaucoup d’amour, de compassion, de rébellion aussi et de tristesse intérieure, accompagnée de haine et d’incompréhension, bien évidement.

Je n’ai pas vu la fin arriver, grâce cette l’histoire au sujet captivant. J’ai pris une belle claque, ce thriller est époustouflant, dérangeant et très complet : il reprend tellement de choses et joue sur plusieurs tableaux, la gloire et le succès, la biologie et la science, les mœurs, la tolérance, la différence, l’amour maternel (vous me voyez venir ?!), sentiment universel et viscéral lorsque l’on devient mère.. C’est aussi une prise de conscience sur ce monde qui va mal et ce que l’on peut en faire.. avec quelques  connaissances en biologie. Cela peut vite dégénérer et ouvrir des portes à de réels humains en proie à une folie  dévastatrice..

La plume à double visage est complète elle aussi, addictive vraiment, chargée de suspens et de rebondissements. Et puis elle devient presque poétique et réfléchie. L’intrigue est très bien ficelée et vient crescendo, les actions se succèdent à un rythme soutenu. Le final est dur, selon moi.. On s’attache cruellement à cette deuxième héroïne..  Stop. Vous l’aurez compris, c’est un gros coup de cœur ♥♥ pour moi. Il pourrait être un One shot, avec une fin ouverte, mais j’ai appris que le second tome est en cours d’écriture et c’est juste génial. J’ai vraiment hâte de me plonger dans l’avenir qu’à décidé Brand Souffy, hâte de savoir où cette découverte pourrait nous mener..

Je ne pensais pas en dire autant, car ce livre ne se décrit pas si facilement.. il se lit et se digère. Il fait réfléchir. Il fait aimer aussi. Son prochain, quel qu’il soit. Mais ça je n’en doute pas pour mes consœurs 🙂

Je n’ai qu’un conseil, lisez-le !

Un grand merci à l’auteur pour m’avoir confié son bébé à lui.. vivement le deuxième donc ?! Pour en avoir appris aussi un peu plus sur sa vie personnelle, je sais que je mets dès maintenant Brand Souffy dans mes auteurs à suivre !

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Résumé : Une jeune femme, Louise, devient mère porteuse pour le compte de gens aisés. Son mentor et employeur, le professeur Brinder, la couve jusqu’à ce qu’elle découvre qu’elle a été manipulée et que le bébé qu’elle porte est destiné à tout autre chose. 

Vous en savez déjà trop 🙂

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Auteur Auto Publié

Genre : Thriller Scientifique

350 pages

Parution : 6/10/2017

Lien Fnac pour vous le procurer c’est ICI

 

Publié dans ABC de l'Auto Editon, Mercredi c'est trop permis, Service Presse

Les portes du temps Tome 1 Dangereux paradis {Chloé Chatel}

Mercredi c’est permis ! L’heure des Pasteis de nata mais surtout de la lecture jeunesse !

Dangereux paradis - Chatel, Chloe

Bom dia les pirates !

Aujourd’hui, nous plongeons dans ce roman à la superbe couverture.. Un petit gout de Pirates des Caraïbes. Nous avons eu ce livre sur Simplement pro, ma buissonnière l’ayant déjà lu, vous pouvez lire son retour de lecture ICI.

Thomas et Raphaël passent une partie de leurs vacances ensembles, chez les grands parents de Thomas.  Dans cette famille, Théophile, le papi est un peu un savant fou. Il passe ses journées dans son antre où il se déroulent bien des choses, mais personne ne sait vraiment quoi.. C’est sans compter sur la curiosité des deux jeunes, qui vont s’y aventurer un soir. Ils vont se faire surprendre et s’embarquer dans une drôle de machine.. à remonter le temps .. ou presque !

Ils se retrouvent donc transportés, avec Théophile et Archibald, le meilleur ami de celui – ci, dans une magnifique baie. Magnifique, pas tant que cela ! Leur route va croiser des personnages peu aimables et leur fera suivre bien des péripéties.

J’aime beaucoup lire des livres en commun avec ma buissonnière : nous comparons nos avis en fin de lecture et souvent nous avons le même ressenti. Or cette fois, il m’a manqué un petit quelque chose. C’est pourquoi, les avis sont vraiment suggestifs, ne l’oublions pas.

L’histoire n’est pas très longue et se lit assez vite. Le vocabulaire est totalement adapté pour la tranche d’âge préconisée à savoir  9/12 ans. Les descriptions sont présentes et nous n’avons pas de mal à nous imaginer les lieux. Nous passerons d’une plage à une grotte, ou encore à un temple… Cependant, même avec une histoire courte, j’ai trouvé que cela manquait d’approfondissements. C’est certainement mon statut d’adulte qui parle. Les événements se succèdent et nous passons vite d’une action à une autre. J’ai manqué d’émotions alors qu’il y a vraiment matière : un passage dans un monde inconnu, rencontre avec des pirates, retrouvailles avec un ancien collègue de Théophile.. J’ai trouvé qu’elles étaient trop survolées et pas assez exploitées. D’ailleurs John, n’est méchant qu’à cause de l’arme qu’il a dans sa main car il se laisse trop vite aller aux négociations sympathiques avec les jeunes 🙂 La plume aurait tout à fait pu être plus démonstrative (sans plonger dans la violence) et apporter des caractères plus prononcés, afin d’avoir encore plus d’empathie pour eux.. ou voir même de ne pas les apprécier du tout.

C’est vraiment dommage car nous avons là une belle histoire qui ne demande qu’à être étoffée – à mon gout, surtout sur les émotions. Le thème se tient et le sujet est très bon. L’intrigue est présente et va crescendo, le final – bien que rapide – clôt bien ce premier tome.. Il laisse même entrevoir une suite des aventures des deux ( ou quatre comparses !) avec pourquoi pas, d’autres paysages encore plus beaux.

C’est un petit roman idéal pour les 8/10 ans, pour les plus âgés, il se peut qu’il soit un peu léger.

Je remercie Chloé Chatel pour sa gentillesse et sa patience, la buissonnière étant plus rapide à lire que moi !

Vous pouvez vous rendre sur le site de l’auteur ICI, ou vous procurer ce roman jeunesse sur la Zone (cliques ici)

Service presse confié par l’auteur, via Simplement pro ♥

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Résumé : Thomas, douze ans, passe une partie de ses vacances d’été chez ses grands-parents, à la campagne. Cherchant à connaître les secrets de Théophile, son grand-père, éminent scientifique, il réussit à pénétrer dans son laboratoire. Il y fait la découverte d’une étrange machine à remonter le temps et prend part au voyage qui le conduira sur une île déserte, en compagnie de Théophile, Archibald, l’ami de toujours de celui-ci et son meilleur ami, Raphaël.
Au cours de multiples péripéties, ils vont comprendre que le voyage ne s’est peut-être pas passé comme prévu et qu’ils ne sont pas seuls, sur cette île paradisiaque, en apparence !
Où sont-ils ? Dans une autre dimension ?
Ils vont aller de surprise en surprise dans ce lieu étrange, à l’ambiance mystérieuse et de plus en plus pesante, si bien que le retour n’est plus une certitude…

Ce roman d’aventure jeunesse, sur fonds de science-fiction, mêle voyage dans le temps et univers parallèle. Il plaira aux amateurs d’histoires de pirates et aux explorateurs en herbe, petits et grands !

Auteur : Chloé Chatel – Auto Edition

132 pages – Genre : Jeunesse, Fantastique, Science fiction

Prix : 2.99€ numérique et 6.28€ en broché