Publié dans Service Presse

Un coeur solitaire {Christina McKenna}

Un coeur solitaire - Mc Kenna, Christina

La toute première critique de ce blog est dédiée à la toute première « Masse critique » à laquelle j’ai participé 😉

Donc un grand merci à Babelio et AmazonCrossing pour l’envoi de ce livre !

La couverture m’avait déjà fait de l’oeil, la campagne verte, la mer, le chien qui regarde son maitre en lui disant « mais je suis là, moi.. » Une 4ième qui laisse entrevoir une romance campagnarde et une fin évidente..

Tout au long de la lecture, j’ai été séduite et touchée par Jamie, ce jeune fermier de 40 ans qui vit dans la ferme familiale, seul depuis le décès de ses parents, avec pour seul compagnon son fidèle chien.. Sa vie tourne autour de ses bêtes, un couple d’amis proches et les quelques soirs musicaux au bar du coin.. La solitude, l’alcool et la dépression s’installent paisiblement.. Malgré tout, Jamie m’a beaucoup touché par sa simplicité et sa toute petite force intérieure qui lui dit de ne pas baisser les bras.
De l’autre coté, il y a Lydia Devine, fille unique élevée par des parents aisés mais distants. Elle vit avec sa mère depuis la mort de son père, doit s’occuper d’elle et de son caractère acariâtre, se sent bien seule et surtout privée de liberté !

Il y au aussi des flash-back douloureux dans un orphelinat, tenu par des Soeurs plutôt dures. On devine peu à peu quel enfant y a séjourné.

Deux êtres que tout sépare et que le destin va peut être mettre en lien par le biais d’une annonce posées dans un journal pour trouver l’âme soeur. Une rencontre touchante, drôle et qui va changer leur vie et leur redonner l’amour qui leur manquait depuis si longtemps.

Une fin à laquelle je ne m’attendais pas du tout, pleine de surprises, d’amour et d’espoir. Un fin bien mieux qu’un « happy end » habituel. Les amateurs de « romance » n’y trouveront pas leur place 😉

Christina Mc Kenna nous plonge dans une Irlande rurale et plante un décor doux et dur à la fois. Les passages de l’orphelinat sont très durs à lire, inspirés de faits réels, on imagine très bien la souffrance des ces enfants !! La plume de l‘auteur est simple fluide et les mots sont toujours bien maitrisés et justes. Ce livre est proche du coup de coeur, en tout cas une très belle découverte !

Hâte de découvrir les autres livres de cette auteur.

*********************************

Irlande, 1974 : marqué par une enfance très dure dans un orphelinat, Jamie McCloone vit seul dans sa ferme et s’enfonce progressivement dans la dépression et l’alcoolisme. À quarante ans, Lydia Devine se sent plus seule que jamais, obligée de vivre aux côtés de sa mère, désormais âgée, qui ne l’a jamais aimée. Tous deux ont récemment perdu un être cher et souffrent de leur isolement. Poussée par une amie, Lydia prend une décision qui va changer sa vie : elle passe une petite annonce dans la rubrique « Coeurs solitaires » d’un journal que Jamie épluche chaque jour pour trouver l’amour? Et il est séduit par la simplicité de celle de Lydia. Entre l’institutrice réservée et le fermier rustre, le courant passera-t-il ? Peut-on se libérer d’un passé malheureux grâce à l’amour ? Ce roman est un beau portrait de vie dans une Irlande rurale et charme par ses personnages authentiques et son humour délicat.