Yatho {Elie Biel}

Yatho2.jpg

 

Bonjour à tous !

Nous plongeons aujourd’hui au cœur des traditions les plus anciennes d’une tribu indienne afin d’y découvrir des habitants aux puissants pouvoirs.. Amylianne jeune française décide d’aller travailler dans un ranch aux Etats-Unis pour la période estivale. Elle tombera très vite sous le charme de Yatho, un jeune homme Indien pourtant discret, voir même peu avenant aux premiers abords. Malgré ces réticences, il se laissera charmer et naitra alors entre eux, une histoire d’amour. Seulement, la tribu de Yatho ne voit pas cette idylle d’un bon œil. Le village indien, caché et vivant en autarcie depuis des décennies, n’accepte pas Amylianne et fera tout pour que cette dernière quitte la tribu. Les habitants du village de Yatho cachent de lourds secrets et aucun étranger ne peut être accepté.

Le poids des traditions sera le centre du roman et aucune coutume ne peut être transgressée. C’est contre cela qu’Amylianne et Yatho devront se battre pour avoir une chance de s’aimer librement.. Complots, alliances secrètes, magie, je ne peux vous en dire trop au risque de dévoiler tout le roman.. « Yatho » est un bon gros pavé oscillant entre le fantastique, légendes indiennes et romance. Une couverture sombre et lumineuse à la fois, reflétant les émotions qui traversent le roman.

J’ai aimé percevoir les messages cachés contre notre société qui détruit tout. Il est parfois nécessaire de vivre caché pour vivre heureux, au risque de voir un beau paradis gâché par des humains avides de ‘pouvoirs’.. Outre l’histoire d’amour contemporaine somme toute banale, elle est construite dans un univers bien à lui ; une tribu indienne, avec son lot de mythes et traditions. Ce qui fait le gros plus de ce roman c’est la densité de l’histoire, les multiples rebondissements, les retournements de situations et les personnages si nombreux. Mais le tout est bien travaillé afin de ne pas s’y perdre. Ici pas de surcharge, tout se tient et on suit le fil sans problème. Tout cela grâce à un style littéraire assez simple et fluide et un lexique en début de roman reprenant les personnages, la signification de leur prénom ainsi qu’une traduction des quelques mots indiens.

En bref, une très agréable lecture que je conseille aux jeunes adultes et amateurs de belles romances.

Un grand merci à l’auteure pour m’avoir permis cette lecture au cœur de la tribu.

 

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

 

Vous pouvez vous procurer « Yatho » ICI

Auto édition ◊ 454 pages ◊ 13,70€ broché

 Yatho1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aurore {Jeremie Kisling}

∴ ∴ Mercredi c’est trop permis ∴ ∴

 

Aurore en musique

« Monte, monte haut dans les branches
Et colle tes paumes à la sève
C’est toute ta vie qui se penche
Et danse dans la nuit qui s’achève

Monte, monte haut dans les branches
Et colle tes paumes à la sève
Ecoute ton coeur qui s’épanche
Et sens le soleil qui se lève

Sens le soleil qui se lève
Et vois les feuilles tomber d’en haut
Que coule le vent sur tes lèvres
Comme de l’eau

Monte, monte haut dans les branches
Et colle tes paumes à la sève
C’est toute ta vie qui balance
Et retourne le terreau de tes rêves

Retourne le terreau de tes rêves
Fais taire tes gestes de robot
Que tourne la terre de tes rêves
Tes rêves les plus beaux

Monte, monte haut dans les branches
Et colle tes paumes à la sève
C’est toute ta vie qui se penche
Et danse dans la nuit qui s’achève

Danse, danse haut dans les branches
Et colle tes paumes à la sève
Ecoute ton cœur qui s’épanche
Et sens le soleil qui se lève

Sens le soleil qui se lève
Et vois les feuilles tomber d’en haut
Que coule le vent sur tes lèvres
Comme de l’eau. »

» »  Cliquez ICI pour écouter la bande originale !  « «

 

Et oui, c’est sur cette jolie chanson que démarre le roman..

Aurore, jeune fille de 15 ans, apprend un jour qu’elle est adoptée : Constance la petite sœur et les parents deviennent alors des étrangers et c’est tout son monde qui s’écroule ! Très vite, sa rage et sa colère dans le sac à dos, elle se met en tête de découvrir qui est sa vraie maman : elle fugue et part à sa recherche dans la ville. Dans sa fuite, elle est épaulée par son grand père qui la soutient beaucoup. Et son chemin croisera Sliman, jeune réfugié et seul dans la rue. Différence de culture, de langage, ces deux là vont apprendre à se découvrir très vite.

Ce petit roman pourrait être dramatique au vue du thème principal mais la plume de Jeremie Kisling balaye tout ça ! Véritable poète, l’auteur navigue entre le journal intime et le conte pour enfant où la morale viendra rosir les cœurs. Notre héroïne Aurore y dépose ses impressions et ses mots comme ils sortent, c’est-à-dire avec beaucoup de légèreté, de désinvolture et surtout, beaucoup d’humour – parfois trop.

Mais c’est Aurore, elle est comme ça.. et j’avoue que sa répartie m’a parfois bien fait rire !

« Je ne sais pas comment je me débrouille, mais je m’arrange toujours pour être la dernière arrivée en classe. J’aime bien quand le prof referme la porte juste derrière moi d’un geste excédé. Ça me donne l’impression d’être indispensable. Ou en tout cas plus ou moins utile.

– Aurore, vous avez quelque-chose d’intéressant à raconter pour excuser votre retard ?

– Il y avait un feuille morte sur la route, j’ai du faire un détour, je ne supporte pas la vue de la souffrance »

Partons du principe qu’il s’agit une fable.. où tout est possible, où les enfants partent des jours errer dans les rues de la ville avec un ado inconnu, et qu’au bout de 3 jours, les deux ados affamés débarquent chez Aurore et que la famille l’accueille comme si de rien était..

« Aurore » oscille entre roman fictif, fable, journal intime, tout est possible donc… mais mon regard de maman me fait rester en retrait. Le sujet est trop important et nous sommes face à des parents absents de par leur laxisme sur la fugue de leur fille. Bien que j’ai vraiment beaucoup aimé le personnage d’Aurore, son caractère, son tempérament, je n’arrive pas à prendre cette lecture avec le ton humoristique et léger que l’auteur à voulu nous transmettre.

Un bon point pour la couverture colorée signée Zep, qui reflète complètement l’idée que je m’étais fait de la jeune brindille Aurore.

Ce roman jeunesse n’est donc pas un coup de cœur, mais cela reste une très agréable lecture, je le conseille aux enfants à partir de 10 ans.

Ma curiosité m’a poussé à découvrir quel musicien était Jeremie Kisling : je suis tombée sous le charme de ses chansons qui passent désormais en boucle ici.

Si vous aimez aussi découvrir de nouvelles mélodies, arrêtez vous un instant sur « Antimatière » ou « Le sommeil m’épuise ».

Bon mercredi !

 

Aurore2

 

Editions Slalom ◊ 160 pages ◊ Sortie Août 2019 ◊ 10,90€ en broché

♥ Un grand Merci à Laure et à Slalom pour cette lecture ! ♥

 

Ce qu’on en dit chez les autres, suivez les liens ^^

Les lectures de Cyrlight

Les miss chocolatine bouquinent

 

 

 

L’âge fragile {Valérie Mollière}

L'âge fragile0

 

Valérie Mollière est infirmière coordinatrice en EPHAD.

Dans « L’âge fragile », elle nous raconte son quotidien de travail, ses rencontres avec les patients, leurs histoires, leurs doutes, mais aussi leurs joies : Monique, 87 ans, livre avec pudeur son amour de jeunesse disparu ; Marguerite qui témoigne des ses troubles de la mémoire ; Wassim partage quant à lui sa bonne humeur.
On part aussi bien sûr, à la rencontre du personnel, des professionnels de santé qui aiment leur métier, et qui malgré les difficultés, prennent soins des patients, avec constance et fidélité.

Car il faut réaliser qu’une arrivée en Ephad, est un changement de vie vécu comme un traumatisme pour nos anciens : quitter leur domicile rassurant pour atterrir vers un inconnu – qui sera leur dernière demeure sur terre.. Nous nous devons de préserver la dignité trop souvent oubliée. Le personnel soignant doit alors avoir un rôle très humain et une présence rassurante pour réaliser un accompagnement dans la douceur.

Comme beaucoup de témoignages, il est difficile d’émettre un jugement, un avis. Je pense d’ailleurs qu’il n’est pas utile de dire si cela est bien écrit ou pas. Comme toute chronique, un témoignage est subjectif car seul le ressenti de l’auteur (du roman ou de la chronique) compte. Cependant, on peut tout de même souligner quelle partie l’auteur à souhaité défendre. Ici c’est clairement un témoignage utile pour mettre en lumière et gratifier le comportement de certains professionnels. Leur rôle auprès des personnes de grand âge est noble et nécessaire.

Pour ma part, j’ai aimé ce livre, pour le coté apprentissage et connaissance du métier, mais j’en ressors un peu chiffonnée sur un point : son témoignage si parfait, ses mots, ses soins, ses attentions ne seraient elles pas écrites pour redorer le blason de ce personnel  encore aujourd’hui, peu enclin au respect ? Au début de « L’âge fragile », l’auteure nous livre un souvenir douloureux d’une expérience passée quelques années plus tôt, le long des couloirs d’un hospice parisien où les vieux attendaient que  la mort les soustraie à une existence où la transparence prévalait sur la reconnaissance. Bon nombre d’aides-soignants – malheureusement – ne prennent pas la peine de les  traiter comme elles méritent..

Pareil à d’autres corps de métier, il y a des personnes bienveillantes et les autres : combien de rapports ont été rendus pour signaler les mauvais traitements donnés à nos anciens, dans de trop nombreuses institutions ? Je ne mets pas tout le monde dans le même sac, alors je décide de lire ce témoignage comme un hommage à tous les autres qui savent être si professionnels, et dépassent même le cadre du travail pour donner de cet amour et ce respect dont nos anciens ont tant besoin en ce lieu.

Alors pour cela, merci Valérie Mollière.

 

La vieillesse est plurielle, miroir de toutes les humanités rassemblées. Il existe, depuis toujours, de vieux fous, de vieux sages, des vieux tristes, des vieux heureux, des vieux qui se  flétrissent et d’autres qui s’accomplissent, vivant comme des funambules, sur le fil ténu du temps.

 

Service presse confié par les Ateliers Henry Dougier

 

∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴

 

Ateliers Henry Dougier (lien) ◊ 167 pages ◊ 14€ broché ◊ Sortie 10/2018

 

Et d’autres lecteurs en parlent…

↓  ↓  ↓  ↓  ↓

Mes petites boites

 

 

Publié dans Les petits derniers...

Les petits derniers… #25

Une catégorie dont on se passerait bien tous.. mais qui fait quand même vachement plaisir, Avouons-le ! Voici les « Petits derniers » sur l’immense pile de Félicie et de sa buissonnière désormais (autant vous dire qu’on double la cata..).

Les Petits Derniers

 

⇓  ⇓  ⇓  ⇓  ⇓  ⇓

 

025

Le livre des religions de Jacqueline Vallon

Comment les hommes honorent-ils leurs dieux ? Voici une passionnante introduction aux religions du monde entier, des civilisations antiques à l’ère moderne. Un ouvrage de référence pour toute la famille et une invitation à la curiosité, à la compréhension et à la tolérance.

Litt Jeunesse – Histoire – Religion

Gallimard 1989

 

° ° ° ° ° °

Le petit Prince d‘Antoine de Saint Exupéry

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur.
Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours.
Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan.
Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : … « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! – Hein ! – Dessine-moi un mouton… »
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.
…. Regardez attentivement ce paysage afin d’être sûr de le reconnaître, si vous voyagez un jour en Afrique, dans le désert. Et, s’il vous arrive de passer par là, je vous supplie, ne vous pressez pas, attendez un peu juste sous l’étoile !
Si alors un enfant vient à vous, s’il rit, s’il a les cheveux d’or, s’il ne répond pas quand on l’interroge, vous devinerez bien qui il est. Alors soyez gentils ! Ne me laissez pas tellement triste: écrivez-moi vite qu’il est revenu…

Litt Jeunesse – Classique – Philosophie

Gallimard 1999 (?)

 

° ° ° ° ° °

 

U4 Koridwen d’Yves Grevet

« Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. »
Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.

Litt Jeunesse – Dystopie – Virus – Survie – Saga

Syros 2015

 

° ° ° ° ° °

 

Le voyage de Théo de Catherine Clément

Ce roman est l’histoire de toutes les religions du monde. A travers une trame romanesque (le voyage d’un petit garçon qui va faire le tour du monde pour guérir), Catherine Clement, spécialiste reconnue, nous décrit d’une manière claire, intelligente et concise les spécificités de toutes les religions.

Théo, quatorze ans, est atteint d’une maladie incurable. Sa tante Marthe, personnage excentrique, décide de le prendre sous son aile au cours d’un long périple. A travers l’Europe, l’Asie, l’Amérique et l’Afrique, Théo va faire le tour du monde des religions pour trouver sur place des réponses à la question de l’existence de Dieu. Curieux de tout, il interroge les rites, mythes fondateurs et cosmogonies des principales traditions. Le voyage de Théo, en même temps qu’il l’achemine vers un destin qui doit autant à la médecine qu’à l’amour, le conduit ainsi à la rencontre de sage qui ouvriront son esprit et apaiseront son coeur. Foisonnant d’informations, ce roman est une formidable initiation aux grands courants spirituels de l’humanité.

Litt Jeunesse – Religion – Philosophie – Voyage initiatique

Seuil 1999

 

° ° ° ° ° °

Library Jumpers Tome 1 La voleuse de secrets de Brenda Drake

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons,comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception– une union interdite– et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

Litt Jeunesse – Fantastique – Univers parallèles – Magie – Aventures

Lumen 2016

 

° ° ° ° ° °

Les chroniques de Pont-aux-rats Tome 2 La galère des monstres d’Alan Snow

Rejoignez Arthur et ses amis, Fretin le bricoliau, Marjorie l’inventrice et Willbury l’avocat de la Couronne (en retraite) dans leur périlleuse expédition, où l’on croise des monstres ébouriffants, un redoutable arbre à choux, un vieil ennemi réapparu et un fromage comme on en voit peu…

Litt Jeunesse – Chroniques – Monstres – Pirates – Saga

Nathan 2010

 

° ° ° ° ° °

 

On ne présente plus le Petit Prince mais en dénichant cette vieille version illustrée, je me suis dis qu’il était enfin temps de le lire !

Et vous, lequel me conseillez vous parmi ces nouveaux arrivés ?

 

 

Bon dimanche les copains lecteurs ..