Mystère à la cantine {Hervé MESTRON}

Mystère à la cantine 01

MERCREDI C’EST TROP PERMIS… DE LIRE DES ROMANS JEUNESSE

(Et de ne pas manger à la cantine.. )

« Mystère à la cantine » un roman jeunesse de la collection Oskar Polar, qui va initier le jeune lecteur par le biais d’une petite enquête – sans meurtre. Enfin si, ici on assassine la « bonne bouffe».

Car voilà, nos chers élèves de l’école du village se voient privés de Mme Paupietta, leur cuisinière en cheffe. La gentille cantinière est renvoyée du collège pour avoir soit disant servi de la nourriture avariée à ses élèves. Comment est-ce possible ? Personne ne s’était jamais plaint, les élèves et enseignants n’avaient franchement rien à redire sur la qualité de la cuisine de cette dame.

En attendant et pour pallier au plus rapide, la mairie fait appel à Flash Service, une entreprise de livraison de plateau repas qui s’est présentée – par hasard. Seulement là, les élèves commencent à grimacer, ce n’est pas toujours très bon.. beaucoup moins familial, bref, Opération négative, mais faute de mieux..

Les enfants se posent bien des questions et ne croient pas à la culpabilité de leur cantinière. Bizarrement, il y a eu le même problème quelques mois plus tôt dans les cantines de l’hôpital et les services ont été remplacés là aussi par la même entreprise..

A côté de cette petite enquête, il y a bien entendu le quotidien des ados : amitiés, premières amours, rivalités.. Lucien et Yannick, pourtant rivaux, vont s’associer pour tenter de résoudre le mystère de la cantine. Heureusement ils ne sont pas dupes. Petit à petit ils vont remonter le fil de leur enquête pour découvrir l’injuste vérité !

Hervé Mestron ose (et j’adore ça) s’aventurer sur un sujet sensible et interdit mais nécessaire. Il pointe du doigt l’industrie alimentaire et tente de sensibiliser les enfants sur des procédés parfois injustes de notre société (pots de vins, intimidations, négociations…). L’auteur montre ici sans vergogne, ce que cette dernière est prête à faire pour tirer profit et imposer sa malbouffe.

« Mystère à la cantine » est un bon roman, qui se lit vite et bien car il est assez court (142 pages et écrit gros 🙂 ) et qui plonge délicatement les jeunes lecteurs dans le monde cruel de l’industrie alimentaire. A lire par beaucoup, pour nous faire ouvrir les yeux !

Un grand merci à Oskar Editeur (clik) et Angélique pour l’envoi de ce roman jeunesse.

Collection Oskar Premier Polar – Parution 11/2019 – 128 pages – 12,95€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s