La photo de la brasserie 01

 

Bonjour les jeunes lecteurs ! C’est le retour des romans jeunesses du Mercredi… Aujourd’hui, je vous parle du besoin de savoir d’où l’on vient lorsqu’on sait que l’on est adopté.

Caroline, une jeune femme déjeune tranquillement avec son amie Marie dans une brasserie de la ville. Sur un des murs de l’établissement, elle remarque une photo ancienne, sur laquelle il y a une petite fille lui ressemblant énormément. Troublée par cette découverte, elle décide d’en savoir plus et de remonter à la source pour connaitre les propriétaires de ce cliché.

Elle sait que ses parents ne sont pas ses parents biologiques mais l’idée soudaine d’en savoir un peu plus sur ses géniteurs, devient alors vite une nécessité. Plus elle avance dans ses recherches, plus les éléments se concentrent autour de son histoire et de ses origines. Certes, ce n’est pas elle sur cette photo, mais bien quelqu’un de très proche. Cependant est il toujours bon de vouloir fouiller le passé ?

Malgré le sujet fort de la quête d’identité et des racines, Caroline retourne vers ce passé simplement, avec beaucoup de courage et de maturité. Durant son parcours, elle fera en plus la rencontre de personnes bienveillantes qui cachent des secrets depuis bien des années.

Pas de suspens insoutenable ni d’aventures palpitantes : c’est vraiment un cheminement pour accepter ses origines, l’assemblage de détails comme un puzzle géant et l’acceptation d’une nouvelle histoire, la nôtre, qui surgit soudainement. Qu’elle soit bonne ou mauvaise.

Lecture résolument agréable et vocabulaire très accessible. Le fort du roman est axé sur la recherche des origines et surtout, les émotions qui en découlent. Aussi les sentiments confus avec la famille adoptive qui se retrouve en second plan, avec la peur de ne plus être « le » seul parent aimé, d’être relégué à la place « de celui qui a élevé ».

La découverte de ses origines est parfois remplie de surprise(s). Elle peut aussi parfois faire la lumière sur des émotions enfouies dont on ne sait pas toujours d’où elles viennent ou même de répondre à des questions qui nous habitent secrètement. Une recherche indispensable pour savoir qui nous sommes complètement.

J’ai beaucoup aimé ce petit roman et je le conseille jeunes lecteurs à partir de 10/11 ans.

Lecture confiée par Oskar Editeur que je remercie pour leur confiance habituelle..

 

Oskar Editeur (lien) ∴ Collection La vie ∴ Janvier 2020 ∴ 14,95€ ∴ 147 pages

2 commentaires sur “La photo de la brasserie {Jeanne Taboni Misérazzi}

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :