Publié dans Littérature Américaine, Service Presse

Mama Red {Bren Mc Clain}

Mama red 02

 

Début des années 50, Caroline du sud, deux familles opposées de par leur classe et leurs aspirations.

Sarah Creamer élève seule son fils « adoptif » Emerson Bridge. Ce jeune garçon est le fruit d’un adultère entre son mari et sa meilleure amie. Cette dernière s’est donné la mort après l’accouchement, le mari est parti, laissant Sarah désemparée. Sa vie est rude, modeste mais elle s’engage à tout donner à son petit garçon afin qu’il ne manque de rien. Elle qui n’a guère reçu d’amour maternel, a beaucoup de mal à transmettre à son tour. Ce fils n’est pas le sien, alors comment peut on aimer quand même ?

L’autre famille, les riches éleveurs Dobbins. Mildred, une mère effacée face à la sévérité d’un mari qui ne connaît que l’amour violent et ne transmet à ses fils qu’une virilité mal placée. L’argent, le pouvoir, la force.

Un concours est organisé tous les ans à la ville ; celui du plus gros bœuf. Le gagnant remporte une grosse somme d’argent et son animal aura la chance d’être l’élu pour les prochains steaks de la ville.. Les Dobbins sont les éternels vainqueurs années après années. C’est pour tenter d’occuper Emerson et espérer remporter le concours que Sarah décide d’acheter un veau à son fils. Il sera baptisé Lucky. Un matin, ils découvrent la mère de Lucky dans leur champ : celle-ci ne supportant pas la séparation d’avec son petit, parcourra la route pour le rejoindre chez les Creamer. Malgré ses finances sensibles, Sarah décide de garder la vache, Mama Red.

Durant une année, Emerson et sa mère se heurteront sans surprise, à la haine du père Dobbins qui fera tout pour saboter l’élevage de Lucky. Les méthodes d’élevage sont bien exposées dans ce roman, entre ceux qui élèvent pour produire et  ceux qui élèvent parce qu’ils aiment l’animal. Mais grâce à leur travail, Sarah et son fils s’attacheront à la terre, à Lucky et verront naitre une affection spéciale avec leurs animaux malgré les difficultés financières qui les accablent. Sarah découvrira alors, un autre lien, celui d’une mère pour son enfant. Mama red deviendra sa confidente et lui apprendra petit à petit, comment aimer. Cette vache à l’amour si évident. Entre des deux mères, un dialogue de sourds, que seules les mamans comprennent au fond de leur cœur. A sa façon Mama Red transmet à Sarah, les rennes pour devenir mère et lui prouve que les liens du sang ne font pas toujours tout.

Un roman un peu sombre, dramatique mais tout en finesse. Une plume résolument simple, brute et subtile, chargée d’émotions. L’auteure nous transmet son amour pour la terre et les relations filiales, sous toutes formes qu’elles soient. Sarah pour son Emerson, Emerson pour Lucky, Mama Red pour petit..

Mama Red est un « personnage » phare réellement attendrissant et humanisé. Comment réussir à faire parler une vache tout en restant crédible ? Ici, le regard transmet une parole, un museau humide un réconfort, un meuglement rappelle à l’ordre. Des « mots » riches comme la terre et l’amour que les personnages se portent. Un roman que l’on pourrait classer de terroir, qui m’a beaucoup touché, avec la crainte inévitable de cette fin qu’on ne veut pas voir venir, pour nous, comme pour les  garçons .

« Mama Red » de Bren McClain m’a été confié par une maison d’éditions que je découvrais alors et dont j’adore la qualité des livres.. les illustrations de couvertures sont superbes, la qualité du papier est au top.

Un énorme merci à Marie Bisseriex, traductrice et éditrice des éditions Le Nouveau Pont et milles excuses pour le retard.

Je viens de me procurer leur dernière parution qui ne déroge pas à la règle et j’ai hâte de venir vous en parler.

Editions Le Nouveau Pont (lien direct) ∴ Octobre 2019 ∴  330 pages ∴  20€

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s