A toi {Claudia Piñeiro}

A toi

Le choix d’un roman part de multiples raisons :

* tout le monde en parle, il me le faut,

Ou encore,

* C’est mon auteur chouchou, il me le faut,

Mais sinon,

* La couverture est troooop belle, il me le faut..

Et puis parfois, c’est un tout autre détail : l’auteur a le même nom de famille que vous, il vous le faut !

Dupont, Durant, Dubois.. c’est commun, mais Piñeiro, ça l’est moins.

Pour tout vous avouer, mon Piñeiro à moi avait un  « H » en plus, et depuis en fait, j’ai repris mon nom de jeune fille. C’était la parenthèse 3615 MyLife (je sais que vous aimez bien les potins ^^), tout ça pour dire, j’ai lu ce roman pour cette raison et je n’ai pas été déçue.

Inès, chic et parfaite femme au foyer, amoureuse de son cher Ernesto avec qui elle est mariée depuis 17 ans, mère de la silencieuse et rebelle ado Lali.

Tout va bien dans le meilleur des mondes sous le soleil de Buenos Aires. Ou pas. Alors qu’elle (voulait) pensait que toute sa vie (soit) était parfaite, Inès tombe sur un joli mot écrit au rouge à lèvre « à toi ».. dans les affaires d’Ernesto ! C’est vrai qu’ils ne font plus l’amour depuis plusieurs semaines, et que ce cœur si moche et grossier n’est pas du genre de son mari, mais non, il ne peut s’agir que d’une malheureuse aventure sans lendemain. Patiente et un peu naïve, elle sait qu’il viendra lui parler de ce petit cœur rouge. Mais un soir, alors qu’elle les épie, Ernesto tue sa maitresse sous ses yeux. Son monde s’écroule car en plus d’être infidèle, c’est un assassin ! Souhaitant à tout prix sauver les apparences, Inès fera tout son possible pour préserver son mariage, car il ne peut être que là encore, une mauvaise chute au mauvais moment.

En parallèle, Lali apprend une nouvelle qui va changer sa vie – et la routine de sa mère : ne pas le dire à ses parents c’est l’objectif premier, mais comment s’en débarrasser ? Ses conversations téléphoniques douteuses nous emmèneront tout droit vers une fin plus que surprenante.

J’ai adoré Inès, personnage haut en couleur qui occupe toute la place. Elle est pétillante mais parfois au bord de la folie. Une femme inlassable, au sang froid à toute épreuve, jamais à cours d’idées et prête à tout pour sauver sa dignité et rétablir l’ordre dans leur vie faussement parfaite. C’est chiquement vêtue de son éternel tailleur, qu’elle parcourra des lignes de procès sur internet où des causes similaires ont été jugées afin d’en tirer des conclusions qui l’aideront dans son affaire. Elle se lance dans la filature et est assidûment prête à subtiliser des pièces à convictions pensant bien faire, se prend pour un médecin légiste pour élaborer des hypothèses parfois farfelues ou échafaudant des plans pas toujours pratiques pour innocenter Ernesto. Ou s’enfoncer encore plus dans la tombe..

Le fil rouge de ce « A toi » nous tient tout au long du roman et jamais je n’ai été lassée. Situations cocasses, trompeuses, les chapitres s’enchainent facilement et nous plongent un peu plus dans les manigances de la mère ou de la fille. Lorsque l’on pense avoir résolu un problème, s’en est un autre qui surgit, encore plus improbable, tant les rebondissements sont présents et la folie d’Inès frôle le point de non retour. Le style de l’auteure est très entrainant, humoristique, parfois burlesque, grotesque, cynique.

« A toi » est un subtil mélange de roman policier surfant avec la comédie noire et romantique. Une histoire d’amour et d’infidélité banale, racontée par une héroïne dépassée par un passé familial qu’elle ne veut pas reproduire, qui la poussera à l’impossible : que ferions nous par amour ?

Je me plongerai bien volontiers dans la bibliographie de cette chère Mme Pineiro.

 

Lecture numérique

 

∴  ∴  ∴  ∴  ∴  ∴

Babel (Actes Sud) ◊ 192 pages ◊ Sortie 2015 ◊ 8.90€ num.

Autres titres de l’auteure, c’est en cliquant sur le titre ci dessous !

Une chance minuscule {2017}

Bétibou {2013}

Les veuves du jeudi {2014}

Eléna et le roi détrôné {2011}

 

Et parce qu’il n’y a pas que mon avis qui compte, allez faire un tour chez eux !

Mes petits bonheurs

Le cri du lézard

Alex Mot à Mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s