Les petits derniers… #26

Une catégorie dont on se passerait bien tous.. mais qui fait quand même vachement plaisir, Avouons-le ! Voici les « Petits derniers » sur l’immense pile de Félicie et de sa buissonnière désormais (autant vous dire qu’on double la cata..).

Les Petits Derniers

⇓  ⇓  ⇓  ⇓  ⇓  ⇓

026

Petit pays de Gaël Faye

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire.

Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

Litt Jeunesse – Autobiographie – Enfance – Guerre – Burundi – Génocide

° ° ° ° ° °

 

La vie en gros de Mikaël Ollivier

« La balance était mon ennemie depuis toujours ». 1 mètre 67 et 90 kilos… Pour Benjamin, l’existence est lourde, de plus en plus lourde. Quand à l’occasion d’une visite médicale, l’infirmière scolaire informe la mère de l’obésité galopante de son fils, les choses se compliquent. Comment se mettre au régime quand on adore manger et que l’on caresse en plus le rêve d’ouvrir un restaurant plus tard ? Comment affronter le regard des autres ? Malgré l’aide des nutritionnistes, des acupuncteurs et des psychologues, le mal de vivre pointe son nez. Et si l’amour n’était que le seul moyen de freiner un trop grand appétit ? Écrit à la première personne, ce roman attachant relate avec une grande sensibilité le quotidien difficile d’un adolescent fâché avec son corps et finalement sauvé par une formidable envie d’aimer et d’être aimé. À partir de 9 ans.

Litt. Jeunesse – Obésité – Adolescence

° ° ° ° ° °

 

Le monde dans la main de Mikaël Ollivier

Pierre est à la veille de ses 16 ans. Avec ses parents, il achète des meubles chez Ikéa. Il vivent tous les trois, à Versailles, dans un milieu plutôt favorisé. Passionné de musique classique et de piano, Pierre est en seconde option musique. Il rêve de devenir concertiste. Pierre communique beaucoup par SMS avec sa sœur Alix (bien plus que quand elle était là, la parole n’est pas aisée dans cette famille), ils sont très complices.

Sur le parking d’Ikéa, la mère s’éloigne sans un mot. Elle disparaît. Le soir, le père reçoit un SMS : « Ne vous inquiétez pas pour moi. Je n’en peux plus, c’est tout ». À partir de ce jour, plus rien n’est pareil. La disparition de la mère est une faille dans la vie lisse de la famille, dans son équilibre, et chacun se révèle différent, avec une histoire bien plus complexe qu’il n’y paraissait.

Pierre doit prendre les choses en main à la maison parce que le père baisse les bras et, en même temps, découvre la véritable histoire de sa famille qui n’est qu’une suite de hasards et d’histoires d’amour parfois belles, parfois dures, secrètes, passionnées et/ou douloureuses.

Litt. Jeunesse – Disparition – Secrets de famille – Adolescence

° ° ° ° ° °

 

Colère d’amour d’Ahmed Kalouaz

Depuis que ses parents se sont séparés, Chloé ne veut plus voir sa mère et habite sur la péniche familiale, avec son père et son petit frère, Olivier. Car depuis la séparation, la colère ne quitte plus l’adolescente, qui n’arrive pas à pardonner à sa mère d’avoir « brisé » la famille. Dans ce roman émouvant, Ahmed Kalouaz fait le choix judicieux d’alterner les chapitres entre fille et mère, donnant les deux points de vue… en laissant au lecteur l’espoir d’une réconciliation. Un roman qui parlera très fort à tous ceux, enfants ou parents, traversant l’épreuve du divorce.

Litt. Jeunesse – Séparation – Relation mère/fille

° ° ° ° ° °

Le monde de Sophie de Jostein Gaarder

Sophie, quatorze ans, reçoit une lettre où ne figure qu’une seule phrase : « Qui es-tu ? ». D’autres messages suivent mais l’expéditeur demeure un mystère. C’est le début d’une étrange correspondance qui plonge la jeune fille dans un voyage au cours duquel elle rencontre les principales figures de la philosophie.

« Qu’est-ce qu’il y a de plus important dans la vie ? Tous les hommes ont évidemment besoin de nourriture. Et aussi d’amour et de tendresse. Mais il y a autre chose dont nous avons tous besoin : c’est de savoir qui nous sommes et pourquoi nous vivons. »

Litt. Jeunesse – Roman Initiatique – Litt. Nordique – Philosophie

° ° ° ° ° °

Au pays de mes histoires de Michael Morpurgo

 » Après avoir été ambassadeur du livre pour enfants, j’ai souhaité réunir dans un recueil mes meilleures histoires – la plupart écrites au cours de ces deux années -, en y mêlant des réflexions sur le métier d’écrivain ainsi que sur mon travail de conteur.

Je me disais qu’un tel mélange répondrait à bien des questions. Je vous souhaite autant de plaisir à le lire que j’en ai eu à l’écrire. « 

Généreux, authentique, émouvant… Michael Morpurgo est aussi un merveilleux auteur, qui raconte ici ses plus belles histoires.

Litt. Jeunesse – Autobiographie – Nouvelles – Témoignage

 

° ° ° ° ° °

Un roman à me conseiller parmi ces nouveaux arrivés ?

 

Bon dimanche à vous les copains lecteurs ..

4 commentaires sur “Les petits derniers… #26

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :