Dix-huit minutes {Lou Napoli}

Dix-huit minutes

Bonjour, bonjour.. j’arrive aujourd’hui sur la pointe des pieds. Une lecture compliquée, longue et pas vraiment plaisante. C’est un moment que je redoutais, ne pas encenser un livre que des lecteurs aiment. J’ai eu beaucoup de mal à mettre en avant ces quelques points par respect pour le travail de l’auteure.

Elisa et Hadrien sont collègues et vont entretenir une relation amoureuse alors qu’ils sont chacun mariés et parents. Nous partagerons leurs escapades amoureuses et leurs émotions entre deux vols entre Londres et Hong Kong.

Elisa est la narratrice principale, on est donc au cœur de ses palpitations et ses questionnements. Elle racontera sa douce descente vers les limbes de cette histoire d’amour clandestine. Des passages sous forme de journal intime pour Hadrien aussi, leurs humeurs, leurs états d’âmes, qu’elles soient en couleurs, en chansons.. C’est intéressant d’avoir le point de vue masculin/féminin. Quelques liens interactifs permettent d’aller visualiser la couleur ou une image de l’humeur d’Elisa. Un petit plus technologique mais qui ne m’a pas convaincue.

La plume est d’actualité, c’est-à-dire jeune dans le ton et le vocabulaire, parfois un peu crue soudainement (ils font l’amour profond..) ou vulgaire, et pourtant je ne suis pas prude.. Elle est aussi quelquefois trop légère, simple.. Souvent des répétitions de mots (Hadrien à tout bout de champs), de phrases viennent rythmer la lecture et apporte (trop ?) de la rapidité dans le phrasé. J’ai l’impression que l’auteure à voulu faire trop de figures de style et au final, c’est venu alourdir le texte, ça l’a rendu fouillis. C’est peut être  l’image des pensées d’Elisa et de ces questionnements par rapport à l’infidélité qu’elle a laissé glisser dans son couple. Pourtant, elle n‘a pas l’air si perdue et n’affiche pas même une once de culpabilité…

Au risque de vexer les jeunes vierges débutantes en amour, je n’ai pas vu du tout une histoire d’amour, désolé. Je n’ai plus 20 ans, j’ai du vécu mais je n’ai pas ressenti d’Amour ni de « crédibilité ». Je n’y ai pas trouvé de sensibilité ni de respect de la part des personnages et encore moins j’ai pu m’identifier à Elisa. Selon moi encore un mauvais choix de mots pour nous faire frissonner vraiment. J’ai plutôt assisté à un dérapage habituel et consenti de deux « jeunes trentenaires » qui n’ont pas de respect pour leur foyer ; sous prétexte que la vie est courte et qu’il faut y mettre du piment (merci la grand-mère..).. le début d’une relation adultère – donc interdite – est parsemée d’explosions de sentiments, de coups de cœur-parce-nouveau.. mais c’est pas de l’Amour. C’est le triste constat des nouvelles relations d’aujourd’hui ! et je pense que c’est pourquoi je n’aime pas du tout les romances contemporaines.

Outre le fait que le sujet ne m’interpelle pas (et ouvre de grands, longs et hargneux débats sur les bienfaits ou pas de l’infidélité) j’avoue que si la plume avait été différente, je m’y serais accroché et j’aurais pris plaisir à apprivoiser les sentiments d’Elisa –  voir même être copine avec elle. Mais il y a trop de choses qui me dérangent dans l’écriture et de ce fait, ce roman ne m’a pas touché. J’ai voulu arrêter plus d’une fois.

Ce genre de lecture confirme bien que le ressenti est propre à chacun, on a tous nos convictions, nos ressentis, nos expériences, notre sensibilité, nos valeurs… et je pense vraiment que suivant la personnalité de chacun, le retour de lecture sera encensant ou rédhibitoire.

Je remercie Librinova pour m’avoir proposé ce service presse et je souhaite sincèrement un beau chemin à l’auteure car je sais qu’elle réussira à toucher le cœur d’autres lectrices moins.. plus.. que moi 🙂

 

∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴

 

Résumé : Dix-huit minutes, c’est le temps nécessaire pour prendre une décision qui résonnera dans plusieurs vies. » À Londres, Elisa rencontre Hadrien. Ils travaillent pour la même entreprise. Elle à Paris, lui à Hong Kong. Il est marié, elle aussi. Leurs chemins auraient dû se séparer mais ils vont s’aimer. Les voyages professionnels se transforment bientôt en instants d’amours volés. Ils sont si proches alors qu’ils vivent pourtant si loin, l’un de l’autre. « Dix-huit minutes », c’est le temps nécessaire pour décoller en direction des territoires obscurs que sont le couple, le désir et l’amour.

 

Librinova ◊ 15.90€ broché ◊ 2.49€ num. ◊ 21/06/2019 ◊ 345 pages

 

Et parce qu’il n’y a pas que mon avis qui compte..

⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓ ⇓

Sonia boulimique de livres

Avis positifs sur la zOne

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s