Publié dans Mes envies du moment..

Chambre 21 {Gérald Ruault}

chambre 21

 

Bonjour les lecteurs,

 

Un gros coup de cœur pour ce thriller médico-scientifique qui m’a retourné la tête.. Et pour la couverture qui prend tout son sens une fois le livre terminé..

Pourtant le début m’était familier et j’ai eu peur de me retrouver avec une refonte d’une célèbre histoire d’amour fatale entre deux amants du showbizz, qui a fait la une des journaux il y a quelques années.. Mais ce n’est qu’un banal point de départ car très vite Gérald Ruault nous envoie valser dans la torpeur des souvenirs embués d’alcool, de jalousies, de disputes. Le tout sur fond de pied de nez au burlesque monde des peoples.

Alex se retrouve dans une sorte d’asile, apparemment. La faute à cette dispute fatale avec sa bien-aimée Marie. Est-elle vivante, morte ? Sanglé et médicamenté, il a du mal à se souvenir, le peu qui lui revient est douloureux, confus, cotonneux. Il entend des voix et tout se bouscule, toujours.

Une plongée dans les abysses de la folie, à ne plus trouver la sortie. Un tourbillon d’émotions,  des doutes, des peurs, des cauchemars. Alex est enfermé, mais où ? un bien étrange hôpital, un médecin très prévenant mais affirmant des vérités pas toujours très faciles à entendre. Des patients qui se veulent nos amis et ses inlassables souvenirs qui ne veulent pas se raccommoder ni lui écrire son histoire. Pour un écrivain c’est intolérable. Mais qui est il vraiment ? un écrivain ? un assassin ? une victime ? Tout est flou, il baigne dans ce liquide qui l’enivre et lui fait malgré tout, garder espoir de revoir Marie qu’il aime éperdument.

Avec une plume incisive et réellement addictive, pour peu que l’on aime se faire mener en bateau, l’auteur nous dévoile ici  son indéniable talent pour torturer ses personnages et nos méninges.. Tout ne baigne pas forcément dans l’hémoglobine quand il reste le point principal d’une psychologie sombre et tordue. Un final bluffant, une libération salvatrice qui oscille entre le scientifique et le fantastique ; enfin. Et si c’est maintenant que tout commençait vraiment ?  et si tout n’était qu’une douloureuse histoire d’amour depuis le début ?

Je souhaite un franc succès à Gérald Ruault. Un auteur à suivre assurément !

Lecture numérique

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

 

Résumé : Quand la réalité dépasse l’entendement, que la science ne suffit à expliquer certains phénomènes, que l’incroyable force qui nous habite surclasse nos grandes théories dans bien des domaines, que reste-t-il si ce n’est l’inaltérable pouvoir de l’âme humaine !!!! Alex est écrivain. Marie est musicienne. Ils vont s’aimer, un peu, beaucoup, trop passionnément jusqu’à ce triste jour d’octobre où elle lui apprend qu’elle est enceinte, où il commet l’irréparable et où la chambre 21 de l’hôtel Saint-Charles va se refermer sur eux tel un piège. Chambre 21. Chambre des corps. Des désaccords. Chambre des secrets. Le lendemain, il se réveille dans une bien étrange chambre d’hôpital estampillée de ce même numéro 21. Un hôpital qui ne ressemble à aucun autre. Et s’il existait plusieurs vérités de ce qu’il s’est réellement passé entre elle et lui cette nuit-là ? Et s’il n’était pas tout à fait l’homme qu’il croyait être ? Et si ce nombre 21 était la clé de son salut ?

Auto Edité ◊ 223 pages ◊ 9.90€ en broché

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s