Les petits derniers… #4

Une catégorie dont on se passerait bien tous.. mais qui fait quand même vachement plaisir, Avouons-le !

Les Petits Derniers

Bonjour, bonjour !

Les derniers sur la pile du dimanche, dénichés en partie chez Emmaüs de la région (78).

Swap

 

Antony Moore – Swap >> Un simple échange entre enfants. Pas un timbre-poste, ni un jouet, ni un autocollant. Une BD, échangée contre un banal tuyau en plastique. Un acte anodin au départ. Mais avec le temps, le Superman numéro un a pris une immense valeur. Et Harvey, devenu libraire, de bandes dessinées justement, ne rêve que de le récupérer. C’est même une obsession, le seul but de sa vie d’adolescent attardé : retrouver ce comics rarissime… Mais après toutes ces années d’attente, son scénario longuement mûri va dérailler, et il se retrouvera pris dans un imbroglio impitoyable.
Conseil de l’éditeur : ne commencez ce livre que si vous du temps, car vous ne pourrez pas le lâcher.

∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Tom Mc Neal – Nebraska Song >> Judith Withman a toujours cru au grand amour. Un sentiment capable de vous transporter au bout du monde. Cette passion-là, elle l’a connue, à 17 ans, avec Willy. Mais leur histoire ne dure que le temps d’un été, Judith devant partir pour l’université. Aujourd’hui, à 44 ans, Judith vit à Los Angeles auprès d’un mari qu’elle soupçonne d’infidélité et de leur fille, avec qui elle n’arrive plus à communiquer. Les souvenirs de son premier amour la hantent. C’est alors qu’elle retrouve le numéro de téléphone de Willy… Quelle serait sa réaction si elle l’appelait, plus de vingt ans après ? L’a-t-il oubliée ? Peut-on rattraper le temps perdu, changer le cours des choses sans sacrifier ce que l’on a construit ? Revoir Willy permettra-t-il à Judith de sauver son couple ? Un portrait de femme émouvant et juste, doublé d’une interrogation sur l’essence même du bonheur, avec pour décor les paysages grandioses du Nebraska.

∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Savina Dolorès Massa – Ma fille folie >> Ma Fille folie, qui a fait scandale à sa sortie en Italie, déprogrammé pour ses propos censément pornographiques, est un roman étrange et drôle. Sans dénouer ce qui des propos et constatations de Maddalenina relève du délire ou de la réalité, il propose à la fois une lecture du corps féminin dénué de tout fantasme – un corps malade, dur et sec en opposition totale avec celui sain, tendre et généreux de la Mère –, empêtré dans un fantasme de maternité –, et un tableau des villages sardes des montagnes qui, fermés sur eux-même, marginalisent les faibles.

Femme marginalisée par les habitants du village sarde où elle habite, Maddalenina, analphabète, dont le seul revenu est une pension d’invalidité, vit, après la mort de ses parents, dans une solitude joyeuse. Le jour de son cinquantième anniversaire, elle comprend que le moment est venu pour elle d’enfanter. Après avoir entendu les noms chantés de trois géniteurs impossibles (le premier a été émasculé par un taureau, le deuxième est un vieux professeur qui a toujours préféré les marins violents aux femmes et le troisième un adolescent de 15 ans qui cherche par tous les moyens d’échapper à la malédiction familiale qui voit tous ses membres vivre jusqu’à cent ans) et avoir recueilli les conseils de Maria Carta, une « guérisseuse », Maddalenina voit son ventre grossir et pense son rêve en bonne voie de réalisation.
Les langues que Savina Dolores Massa déploie dans ce récit burlesque mettent en lumière les différentes réalités qui composent la vie de Maddalenina. Plus encore, elles mettent en scène, au travers de l’instrumentalisation des figures religieuses – la Vierge, la Trinité et le cierge –, les rapports ambigus qu’entretiennent ces êtres perdus et en marge avec la société conservatrice et religieuse qu’ils hantent. Ainsi le langage simple et accidenté des questions de Maddalenina répond à celui abstrait et construit de ses interlocuteurs, reflétant ainsi les relations qu’entretiennent les croyants et leur texte, ceux qui ne savent pas et ceux qui savent, les dominés et les dominants.

º º º º º º

En connaissez-vous un de la liste ? si oui, j’aimerai beaucoup avoir vos avis, conseils.. Quand les lirais-je.. ? bonne question ! ils m’intéressent tous les 3, avec un petit penchant pour « Ma fille folie » et son côté ‘scandale’..

 

Bon dimanche à vous les copains lecteurs ..

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :