Taupe {Nico Bally}

Taupe - Bally, Nico

Nous voici enfin avec la troisième lecture des romans de Nico Bally : Taupe, le premier voyage extraordinaire de Jules Verne.

Il est un fait ‘réel’ que Jules Verne a vécu dans sa jeunesse : il a disparu pendant plusieurs jours. Bien que cette disparition reste floue, sa sœur donne une version, le petit Jules en donne une seconde. Et Nico Bally nous écrit la sienne tout en s’inspirant du très célèbre « Voyage au centre de la terre » de Jules Verne.

Ce petit bijou est une donc une adaptation personnelle et superbement bien réalisée, tout comme ses deux autre livres.

La couverture, juste magnifique, dessine parfaitement les traits d’une machine futuriste. On plonge dans la science fiction à la limite du steampunk !

L’aventure commence lorsque le petit Jules accompagne son père à l’inauguration d’un projet scientifique dans lequel il avait investi beaucoup d‘argent : le projet TAUPE. Un drôle d’engin circulaire à demi enfoncé dans la terre aux faux airs du Nautilus (…).

« si les martiens nous avaient envoyé un obus qui se serait planté dans la Terre, ça aurait probablement ressemblé à ça »

Jules profite d‘un moment d’inattention des adultes pour aller fouiner et découvrir l’engin de plus près.. mais une mauvaise manipulation le laisse enfermé dans Taupe jusqu’au départ.. le voilà désormais à bord d’une terrible machine pour suivre de drôles d’aventures. Il s’avère que Taupe est conçue pour aller en direction du centre de la terre.. ça vous parle aussi, non ?! Pris d’abord de panique en l’apprenant, Jules prend finalement ses responsabilités.

J’ai été très heureuse de constater que ce roman – comme les autres –  parle aux enfants, mais toujours de manière très mature et très réaliste. L’auteur a plongé Jules dans un huis clos, pour le faire évoluer au milieu d’adultes pseudos scientifiques très occupés. Il va gagner sa place à bord : occuper plusieurs postes contribuant à faire fonctionner l’engin, gérer les joies et les angoisses de tous, sans prendre trop de place non plus.. car même si ils sont bien obligés de l’accepter, c’est quand même un voyageur clandestin ! Son personnage est vraiment attachant et très réaliste : curieux même si cela lui vaut d’être enfermé dans cette machine, très courageux et volontaire. Son jeune age le rend tout de même naïf mais très compréhensif, même avec les autres passagers qui ne le traitent pas tous avec amabilité..

Nous abordons aussi un passage un peu dur, auquel Jules va être confronté lui aussi, le décès d’un personnage, qu’il faut ‘abandonner’ en cours de route. Mais le rythme ne s’arrête pas, hop, il faut continuer la route, les activités s’enchainent, les manœuvres et les mécanismes sont très bien huilés, chacun à sa place !

La fin de l’histoire est inattendue, bien qu’il faille arriver quelque part une fois lancé au centre de la terre. Il laisse présagé un secret sur les hommes, une porte ouverte sur l’imaginaire, un pourquoi pas très attirant et intéressant finalement.

N’ayant pas lu de livre de Jules Verne (honte sur moi !) je ne saurais dire si le livre reprend son univers, par contre, il est évident que Nico Bally nous emporte encore une fois, gentiment, dans un univers fantastique et un peu futuriste avec ses mots et sa plume magique et humoristique. Cependant ce livre conviendrait à un public plus âgé que « Le Baron Miaou » ou « Lucie Corvus« , je dirai 10/12 ans.

Je remercie encore Nico Bally pour sa gentillesse et sa patience, la buissonnière et moi avons passé d’excellents moments en compagnie de ses charmants personnages. Une plume que nous recommanderont très largement autour de nous.

Vous pouvez vous rendre sur sa page Fbook ICI et vous procurer TAUPE sur Amazon.

Service Presse confié par l’auteur ♥ sur Simplement pro

∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Résumé : Le 5 juillet 1839 une machine gigantesque appelée TAUPE s’enfonça dans le sol afin d’atteindre le centre de la Terre. Son équipage était composé de cinquante personnes.
Tout était planifié pour qu’ils puissent survivre et entretenir la machine afin qu’elle accomplisse sa mission. Mais les choses ne se déroulèrent pas comme prévu, car deux passagers clandestins s’étaient glissés à bord.
Le premier était un chat fouineur que nous appelâmes Tapetum.
Le deuxième, c’était moi.

Sortie 12/12/2016 ◊ 250 pages ◊ 0.99€ numérique ◊ 10.53€ broché

4 réflexions sur “Taupe {Nico Bally}

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s