Les aventures d’Edgar Nelson {Franck Driancourt}

Les aventures d'Edgar Nelson T01 Tom Sawyer - Driancourt, Franck.jpg

Ah.. enfin. Tout d’abord, je vous incite fortement à cliquer ici afin d’être en immersion totale pendant la lecture de cet avis.

Ma buissonnière avait lu ce livre il y a un petit moment déjà.. elle avait adoré. Après avoir lu le tome 2, bis repetita..  Malgré quelques échanges de mails {cordiaux 🙂 } avec l’auteur et 5 mois plus tard, je n’avais toujours pas lu Edgar.. mais la Buissonnière était toujours accro. En toute bonne mère parfaite, il fallait que je me plonge dans cette lecture afin de savoir ce que j’avais fait lire à ma fille pour qu’elle soit aussi enchantée…

 

Dès le début, le premier décors est planté : un ado en vacances chez les grands parents, l’ado qui s’ennuie loin de ses copains et de ses écrans habituels. Un drame est venu frapper la famille quelques peu de mois auparavant et la douleur d’avoir perdu son Oncle Chris est encore très présente pour Edgar et sa famille. Un jour, alors qu’il divaguait fiévreux dans la maison, son orteil repère un vieux livre errant sur le sol de la bibliothèque de la maison  : la couverture attire l’œil d’Edgar, vieux cuir usé et odeur particulière. De plus il a la sensation étrange que les personnages dessus ont bougé. Mais il le repose et c’est un peu plus tard dans la soirée qu’il se met à le lire et se retrouve ainsi plongé dedans..

Le deuxième décors est installé, l’auteur nous ramène doucement au XIX ième siècle, d’abord des flash, puis l’immersion directe au bord du Mississippi.  Edgar est expédié chez Tom Sawyer ! Même si l’auteur n’omet aucun détails quand aux autres protagonistes, Huck, Becky et Joe l’indien, Edgar est là pour une affaire très personnelle ; sauver son oncle Chris de l’échafaud qui le guette dans cette aventure, pour un crime qu’il n’a pas commis !

L’histoire nous emmène au travers d’une folle et sombre enquête qui nous rapproche de l’entourage de Joe l’Indien : on tremble et on se bagarre à la Tom Sawyer !

L’auteur fait le pari de mélanger les deux époques et ce dès la couverture : aussi bien pour les paysages, que pour l’écriture et les dialogues. Tout est pourtant bien défini, nous savons à chaque fois où nous sommes, on sentirait aussi presque la fameuse tarde aux pommes de Tante Polly ! La plus grosse partie se passe au XIXième siècle, en pantalon à bretelles, mais nous y sommes confortablement installés. Le franc parler de Huck et la fourberie de Tom sont telles que nous les connaissons ! Finalement, il n’y a que les personnages entre eux qui sont quelquefois surpris du vocabulaire de l’autre 🙂

— Il faut de l’amadou pour faire du feu, tu peux t’en occuper Ed ? me cria Huck.

— C’est quoi de l’amadou ?

Le poisson gisait sur la rive, épuisé d’avoir lutté en vain. Par moments, il donnait de violents coups de queue avec l’espoir d’échapper à la mort en retrouvant la sécurité du fleuve. Le coup de bâton que lui asséna Huck l’immobilisa définitivement et anéantit ses espoirs.

— Tu ne sais pas ce que c’est ? s’indigna Tom.

— Non, répondis-je simplement.

— Pour faire du feu, on a besoin d’amadou, le bois ne prendra pas sinon.

— Vous n’avez pas de briquet ?

Huck retira son chapeau en fronçant les sourcils et se gratta la tête, dubitatif.

— Laisse tomber Ed, je m’en charge, dit-il.

Le style d’écriture et le langage sont pour moi, parfaits. Pour des livres de la catégorie ‘jeunesse’, on pourrait s’attendre à des écrits simples et limités.. Ici, c’est clair, net et précis, on leur parle comme à vous et à moi, mais aussi à la mode du Mississippi, et ça c’est cool…

J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé et j’ai maintenant compris pourquoi ma buissonnière est tombée fan : avec ce premier tome des aventures d’Edgar, Franck Driancourt arrive sans prévenir, tout en discrétion (un peu trop même..) en s’appropriant un classique jeunesse pourtant si célèbre. Je suppose une connaissance parfaite du sujet avant le début de l’écriture. On se promène sur les berges du Mississippi en compagnie de 3 charmants amis en faisant les 400 coups. On ne demande qu’à retourner en enfance pour avoir le droit de refaire autant de bêtises  !  C’est un pari risqué mais c’est gagné pour nous !

Une petite parenthèse sur les remerciements qui aussi m’ont touché : ce n’est pas quelque chose sur lequel on s’arrête forcément, ou alors ils sont emplis de guimauve destinés aux lecteurs. Non, ceux là sont particulièrement destinés à ceux qui ont délicatement inspirés Edgar, Becky, Mamie ou Oncle Chris.. (faut que je case aussi qu’un de ses frères porte mon nom de famille, youpi, Franck on est cousins… 🙂 !!)

Il y a des noms d’auteurs qu’on oublie pas, ceux que l’on suit de très près une fois qu’on les découvre, ceux à qui l’on tiendrait presque le crayon pour qu’ils écrivent plus vite le tome 3, ceux dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom-au-bateau sous peine de cris d’hystérie à vous péter du marbre ou d’évanouissements ingérables de pré-ados (les pires :p ).

Bref Franck Driancourt est de ceux qui valent de l’or, tant par leur talent d’écrivain que par leur sympathie, ce qui n’est pas donné à tous.

Cher Franck,  un énorme Merci pour ton talent de créateur d’histoires fantastiques, Merci pour ta gentillesse à vouloir mettre des paillettes dans les yeux de Lou, Merci pour ton partage et ton humilité. Nous espérons qu’Edgar vivra autant d’aventures que le ptit Potter.. JK Rowling, rhabilles toi, la relève est assurée !

C’est officiel, Franck Driancourt est notre chouchou

« Un classique est quelque chose que tout le monde voudrait avoir lu
et que personne ne veut lire
 »

Mark Twain

οοοοοοοοοοοοοο

Résumé : Imaginez, un seul instant être en présence d’une bibliothèque où se côtoient des centaines de héros, des personnages imaginaires, tous plus attachants les uns que les autres ? Que feriez-vous ? Vous laisseriez-vous tenter par l’aventure ? En vacances chez ses grands-parents, loin de ses amis, de sa console et de ses habitudes, Edgar va découvrir malgré lui, un monde fantastique. Un monde qui le transportera de l’autre côté de l’Atlantique, dans le Mississippi, au milieu du dix-neuvième siècle. Il y fera la connaissance de Tom Sawyer, Huckleberry Finn, Becky et retrouvera oncle Christophe. Au coeur d’une machination diabolique, il tentera l’impossible pour arracher son oncle des griffes de la mort.

Catégorie : Jeunesse, Fantastique, Aventure – 10/12 ans

Sortie : Janvier 2016 chez Librinova

Nombre de pages : 205

Pour vous le procurer, c’est ICI {Click}

J’espère maintenant que vous avez la chansonnette bien clampée dans votre lobe droit pour toute la journée !!!

Publicités

6 commentaires sur “Les aventures d’Edgar Nelson {Franck Driancourt}

Ajouter un commentaire

    1. Il est vrai que Tom est une grande partie de notre enfance télévisée 🙂 comme je l’aimais trop, j’ai foncé ! Le tome 2 d’Edgar se passe au Pays d’Oz.. peut être seras tu plus tentée ?! bises !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :