Olà olà !

Le rendez vous du lundi, proposé par le blog Ma Lecturothèque 🙂

Chaque semaine, je sélectionne un livre et je vous en livre les premières lignes, histoire de vous donner l’eau à la bouche.

J’y apporte ma touche perso afin d’inviter votre regard vers les auteurs Indés ou Auto édités qui regorgent souvent de pépites. C’est au tour de Caroline Giraud avec son  livre « La loi de Gaia ». Lu pour un service presse récemment, la chronique suit, j’espère très vite !

◊◊◊◊◊

Je vais te tuer.

J’ai vécu sous ton ombre. Ça fait cinq ans. Tu es devant moi, tu ris et tu as sûrement oublié que tu as réduit en poussières la dernière pointe d’innocence et d’humanité qui existait encore dans ce monde pourri par l’hypocrisie et les mensonges. Tu as fait de l’ange un monstre.

Vous en avez tous fait des monstres.

Tu devrais mourir. Toi aussi. Comme ton ami. J’aimerais tellement voir la foudre tomber et le toit s’effondrer sur ton visage trop beau pour être ton masque.

J’oublie ce que je fais ici. Je ne sais plus qui m’a demandé de venir. J’aime les fêtes et les discothèques. Mais je n’ai pas le temps. Il faut bien que quelqu’un se batte pour sauver les vies qui n’en sont plus. A cause de toi. De vous.

Je regarde autour de moi. Vous êtes les coupables. Vous tous. Je ne m’en suis jamais rendu compte. Je n’ai jamais voulu m’en rendre compte. Pour ne pas sombrer dans la folie. Pour réussir à vivre ce présent. Ils sont devenus ce que vous attendiez qu’ils soient. Parce que vous avez méticuleusement détruit la moindre étincelle d’espoir qui les rattachait à la vie.

◊◊◊◊◊

A très bientôt !